Aplanir une orange n’est pas (seulement) un jeu d’enfant


«Une carte du monde qui ne comprendrait pas Utopie
n’est même pas digne d’un regard,
car elle laisse de côté le seul pays dans lequel l’Humanité
finit toujours par débarquer.»
Oscar Wilde, L’Âme de l’Homme sous le Socialisme  

Qu’il soit de rôle ou de plateau, un jeu se déploie dans un espace, sur un territoire spécifique possédant ses propres règles auxquelles les joueur·ses adhérent de leur plein gré. Un jeu est un univers en soi, doté de frontières et limité dans l’espace et le temps. Il en va de même des cartes dont la création s’accompagne de la mise en place de codes, d’ajouts et d’oublis, qui offrent à la vision une réalité altérée.
Souvent, à l’observation d’une carte, on croit voir le monde qu’elle représente quand on n’en aperçoit qu’une simple représentation. On oublie que la carte est à la fois l’outil qui façonne et le miroir qui déforme.
Souvenons-nous alors que la carte est un territoire imaginaire, propice…

  lire la suite sur  REVUES.BE




FIRST:carte monde plateau jeu lieu joueur espace projection terre longitude latitude homme - "Aplanir une orange n’est pas (seulement) un jeu d’enfant"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Correspondance 1890-1937

Textes établis et annotés par Victor Martin-Schmets Introduction de Henry de Paysac…

Une paix royale

"Moi, Pierre Raymond, guide assermenté, je jure que ceci m'est réellement arrivé, qu'encore enfant,…

Remuer ciel et terre

préface François Jacqmin édition Jean-Marie Klinkenberg