Jean-Marie Corbusier


PRÉSENTATION
Jean-Marie Corbusier est né en Belgique en 1950. Il est marié à Dominique Neuforge. Il vit dans un petit village des Ardennes belges. Il est professeur de français et a publié une douzaine de livres chez différents éditeurs ainsi que poèmes et articles dans différentes revues.
  • Espérances suspendues, prose, éditions La Louve, 1985.
  • Régénération bleue, prose, éditions La Louve, 1987.
  • Le néant se dévore, L'Arbre à Paroles, 1991.
  • Heurte, je crie, Tétras Lyre, 1997.
  • De mutuelle présence, poèmes accompagnés de deux peintures de Dominique Neuforge, [s.d.].
  • Éboulis d'ombre, L'Arbre à paroles, 2000.
  • État de fait, Le Taillis Pré, 2000.
  • Duel, Le Taillis Pré, 2001.
  • Voix sans issue, éditions La Porte, 2003.
  • Durer, Le Taillis Pré, 2002.
  • Au jour le jour, Le Taillis Pré, 2003.
  • Figures de l'ouvert, Le Taillis Pré, 2005.
  • Ce lieu habitable, Le Taillis Pré, 2006.
  • Une neige peinte de pas, Le Taillis Pré, 2011.
  • Dans le jour soulevé, Le Taillis Pré, 2013.
  • La lampe d'hiver, Le Taillis Pré, 2015.
  • Le livre des oublis et des veilles, Le Taillis Pré, 2017.

  • BIBLIOGRAPHIE


    NOS EXPERTS EN PARLENT
    Le Carnet et les Instants

    « Alors dans un frisson, s’ouvre l’espace derrière nous, seule confidence possible. »De but en blanc, le dernier opus en date de Jean-Marie Corbusier, publié au Taillis Pré, laisse entrevoir un grand lecteur de la poésie d’André du Bouchet. De fait, celui-ci est explicitement cité à la page 78 du recueil, après Philippe Jaccottet et Yves Bonnefoy dans les pages précédentes. Sans doute issue de cette constellation poétique (rappelons que la revue L’éphémère a notamment lié Yves Bonnefoy et André du Bouchet à la fin des années 1960), la voix de Jean-Marie Corbusier se distingue toutefois par une poétique de la neutralité, très sensible. Entre l’aube et l’ombre, la parole de Corbusier tente de capter et de formuler…