Christine Guinard


PRÉSENTATION
Christine Guinard est professeur de Lettres classiques, elle enseigne en ce moment le français, le FLE et les langues anciennes à l’Ecole européenne de Bruxelles.Elle a présenté et traduit du catalan le Journal d’un réfugié catalan, de Roc d’Almenara, aux éditions Mare Nostrum et publie ses poèmes dans diverses revues littéraires comme Tapages, La Femelle du requin, Thauma, Poésie première, Triages, Contre-jour

BIBLIOGRAPHIE


NOS EXPERTS EN PARLENT
Le Carnet et les Instants

J’attends de voir si la nuit sera poreuse.


Pour percer le secret, je danse sur le revers de la croûte terrestre, je sens la cohérence de l’ensemble aléatoire, j’émerge tel un pantin noueux du tissu brumeux de la naissance. J’ai vu tout ce qu’embrassait mon regard poussé depuis le genou légèrement plié, où l’impulsion bondit en moi. 


Un tel incipit ne peut qu’augurer un livre merveilleux. De fait, Sténopé de Christine Guinard est en partie un livre de naissances – de naissance de soi à soi, de venue de/à l’autre, d’avènement au cosmos. L’œil s’articule au genou, le regard au pas, pour arpenter une image du monde. La citation d’Alberti placée…


Karoo

Karoo a le plaisir de présenter le recueil de poésie de Christine Guinard, Si je pars comme un feu paru à l'Arbre à Paroles ; une ronde autour de la mémoire et des mots.

Karoo a le plaisir de présenter le recueil de poésie de Christine Guinard, Si je pars comme un feu paru à l'Arbre à Paroles ; une ronde autour de la mémoire et des mots.


À lire également :

Dans le macrocosme – Une interview de Christine Guinard

Si je pars comme un feu se lit vite, à la cadence de l’incendie. L’auteure, en choisissant ce titre, a collé à la langue : son écriture a définitivement quelque chose de chaleureux, de consumant ou de consumé. Plutôt qu’un feu qui part, on a l’impression de regarder un brasier bien…