Annemarie TREKKER


PRÉSENTATION
Sociologue, diplômée de l'Université de Bruxelles, Annemarie Trekker a consacré son mémoire de fin d'études au thème « Les mères célibataires » Rédactrice en chef d'un hebdomadaire (4 Millions 4) diffusé en Communauté francophone de Belgique pendant six années (1975-1981), elle a également collaboré à diverses publications en tant que journaliste par des articles de société et de critique littéraire (Le Ligueur, La Revue Nouvelle, la page belge du Monde). Elle a également participé à la fondation et la rédaction du mensuel féministe Voyelles proche du mouvement féministe de la Belgique francophone (Front de Libération de Femmes).Conseillère en communication au Ministère de la Région de Bruxelles Capitale (depuis 1989) et ensuite dans un Cabinet ministériel, AnneMarie Trekker prendra la retraite de ces activités en douceur fin 2009.Elle a poursuivi parallèlement une écriture personnelle orientée vers le récit de vie sous forme littéraire avec notamment « Naître ensemble », « Grandir ensemble », « Femmes de la terre », « Saga paysanne, entre Moselle et Semois » et une écriture d'autofiction avec « La mémoire confisquée ». Cette écriture personnelle l'a orientée vers le courant de l'approche biographique qu'elle a rejoint par son adhésion à l'Association pour l'Approche et la Recherche Biographique et la Réappropriation de son Histoire (ARBRH) fondée par Michel Legrand, Professeur à l'Université de Louvain et Francis Loicq. Elle a entrepris ainsi, en tant que collaboratrice scientifique à l'Université de Louvain, une recherche sur le processus en oeuvre lors de l'écriture et la publication d'une histoire (récit) de vie, à partir de l'analyse d'entretiens avec six femmes auteures de récits publiés, ouvrage à paraître en 2009 aux Editions L'Harmattan, dans la collection « Histoire de vie et formation ». C'est sur base de cette double entrée, celle de la pratique d'une écriture personnelle en histoire de vie et celle de la formation de sociologue clinicienne et de chercheuse, que Annemarie Trekker a démarré en 1999 l'animation de Tables d'écriture en histoire de vie en Belgique francophone et en France. Celles-ci ont abouti à l'écriture d'un premier ouvrage (L'Harmattan, 2006) faisant le point sur le plan théorique et pratique autour de cette expérience d'animation : « Les mot pour s'écrire. Tissage de sens et de liens ».En 2004, elle a initié la fondation en Belgique de l'Association Traces de vie qui encadre l'organisation des Tables d'écriture en histoire de vie, ainsi que la création et le développement d'une maison d'édition Traces de vie, dédiée aux récits de vie individuels et aux ouvrages de mémoire collective. Actuellement quelque 15 titres sont parus.Depuis 2014, elle assure la fonction de directrice de collection ("Encres de vie") aux éditions l'Harmattan-Paris, en lien avec les éditions Académia à Louvain-La-Neuve. Cette collection a pour objectif de publier des textes littéraires à caractère autobiographique et/ou des écrits mettant en scène la mémoire collective.En 2017, elle est élue membre de l'Académie luxembourgeoise.

BIBLIOGRAPHIE