André Sempoux


PRÉSENTATION
  • L’aubier, poème, Bruxelles : Les Éperonniers,1996.
  • Moi aussi je suis peintreBruxelles : Labor, 1999. Coll.  Espace Nord.
  • Una storia della letteratura italiana,  Bruxelles : Van Balberghe, 2000.
  • Au-delà d’une image qui n’existe pas, Morlanwelz : Lansman,  2001. Coll. Chaire de poétique de l’université de Louvain.
  • Torquato, l’ami d’un autre temps, Avin : Luce Wilquin, 2000.
  • Le bol à moustaches , Avin : Luce Wilqin, 2003.
  • Italie, poussière de temps, Avin : Luce Wilquin, 2004.
  • Le blues du train de nuit, Avin : Luce Wilquin, 2006.
  • Guy Vaes romancier, l’effroi et l’extase, Avin : Luce Wilquin, 2006.
  • Trois retours sur images, avec Nicole Malinconi et Claude Javeau, Avin : Luce Wilquin, 2009.
  • Avant-Lire à Un jour, tu m'as dit... et autres poèmes de Robert Vivier, Bruxelles : Académie Royale de Langue et de Littératures françaises de Belgique ; Editions Ercée, 2009.
 

BIBLIOGRAPHIE


NOS EXPERTS EN PARLENT
Le Carnet et les Instants

Double réédition bienvenue de deux textes du poète et romancier André Sempoux qui nous a quittés voici un an et demi : Dévoration et Torquato… Si les deux romans procèdent d’une époque et d’une inspiration bien différentes, un élément commun pourrait les relier : l’empreinte majuscule et possiblement castratrice du père sur la destinée du fils. Dans Dévoration, au cours d’un voyage et au fil de deux lettres adressées à son amant, un homme, tout en évoquant leurs souvenirs, lui révèle enfin ce que fut le poids sur sa vie, comme sur leur vie commune, d’un secret toujours bien gardé en lui. Celui d’un père collaborateur des nazis durant la Seconde Guerre et promis à un poste ministériel dont la Libération…