Alain Le Bussy


PRÉSENTATION
Alain le Bussy, né en 1947, vit en Belgique. Plume inspirée de la SF francophone, il a obtenu le Prix Rosny Aîné en 1993 avec Deltas, et a été élu Best European Author à la convention européenne SF de Glasgow. Conteur très apprécié des lecteurs, il écrit avec une productivité étonnante de la fantasy, de l'horreur, mais aussi, bien sûr, de la vraie science fiction. Des space opera flamboyants comme Équilibre, et maintenant Le Mendiant de Karnathok.(Quatrième de couverture du Mendiant de Karnathok, Fleuve Noir SF nE 59)Voix off : C'est tout?Non, évidemment...Un quatrième de couverture, en jargon d'éditeur, c'est bien, ça dit tout. En même temps ce n'est pas assez. L'information doit être honnête, d'accord, mais elle ne contient que l'essence de l'essentiel, car elle doit accrocher le lecteur, qui, après tout, est surtout intéressé par l'histoire qu'il va découvrir.Alors, oui, Alain le Bussy est bien né en 1947 et habite en Belgique, puisqu'il est Belge. Et plus précisément dans la région liégeoise, détail qui compte, surtout quand on y a près de six siècles de racines. Ou, plus précisément encore à Esneux, dans la basse vallée de l'Ourthe, région dont les collines, les forêts et les rochers ont servi de décor à plusieurs de ses récits, même s'il les situe sur d'autres mondes.Oui, il a une productivité étonnante. Un roman de longueur normale lui prend rarement plus de cinq ou six week-ends, et il écrit à jet continu. Sa bibliographie à découvrir ci-après ne reprend pas le quart de ce qu'il a écrit.Oui, il y a de la fantasy, ou plutôt de la Sword & Sorcery, ce genre symbolisé par Conan le Barbare de Robert Howard ou Elric le Nécromancien de Michael Moorcock. Il y a aussi un fantastique plus classique, surtout dans les nouvelles, avec une petite touche d'horreur, et même des polars. Et bien sûr la science-fiction.Et son titre de Best European Author, il le doit autant à ses oeuvres qu'à son activité persistante dans le monde des amateurs, soit par la publication d'une cinquantaine de numéros de sa revue Xuensè - où l'on a pu lire une série de noms qui ont marqué les vingt dernières années de la SF franco-phone , soit par sa participation à de nombreuses convention tant nationales que francophones, européennes ou mondiales.Si l'on n'a parlé que de sa relation avec la littérature jusqu'à présent et quoi de plus normal, n'est-ce pas le propos de cette brochure? il serait très marri qu'on ne mentionne pas qu'il a une ou deux autres vies, peut-être plus. Avec son épouse et ses trois enfants d'une part, dans la gestion des Ressources Humaines de deux multinationales d'autres part. Ou encore dans la politique locale, car il n'est pas de ceux qui subissent: il préfère agir.Il en serait marri, et le portrait serait incomplet, car les frustrations, ou les simples tensions professionnelles, ainsi que les événements de la vie familiale sont autant de sources d'inspiration pour lui.

BIBLIOGRAPHIE