Vous n´y pensez pas?


RÉSUMÉ

Un inventaire ironique des préoccupations de la jeunesse moderne, de l’informatique à la drague, des petits orchestres amateurs aux fanas de foot, du baby-sitting aux conseils en vidéo.

  lire la suite sur  Bela

À PROPOS DE L'AUTEUR
Serge Honorez
Auteur de Vous n´y pensez pas?

Né le 20 février 1963, Serge Honorez est réalisateur pour des publicités et des courts métrages, scénariste, dessinateur et homme de télévision. A la fin des années 80, il a intégré le groupe d'humoristes les Snuls. Ensuite, il a fait partie de la Télévision Infernale pour la saison 2005-2006. En août 2006, il reprend la rubrique du Dessin du jour de Pierre Kroll pour le journal "Le Soir". Depuis 2007, il est le directeur éditorial des éditions Dupuis.


AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:xfirstword - "Vous n´y pensez pas?"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 9208 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Avec Jean-Paul II, tome 2

Un pontificat hors du commun pour cet infatigable pèlerin de la Paix, porteur comme…

CHAMPS DE BATAILLE

Éric Derkenne a fait du visage le théâtre de ses précises opérations.Jour après jour cerné de lignes ombrageuses, le siège du combat se disloque en de sombres cavités. Les yeux, les oreilles, les narines, la bouche sont autant de gouffres que l'artiste sonde inlassablement et qui emportent celui qui les scrute dans des tourbillons vertigineux. Les têtes prennent corps et dans ce bataillon de figures totémiques, chaque soldat se distingue grâce à une infinité de détails graphiques.Parti d'un bigbang de formes colorées et isolées dans l'espace, Éric Derkenne a mis en place au fil des ans une méthode précise et immuable, un réseau de circonvolutions de cercles et de serpentins qui envahit la feuille blanche, donnant naissance à d'énigmatiques portraits. Tel une « dentellière du stylo à bille », il s'est abîmé avec application dans ce lent ouvrage de tissage, d'entrelacement de lignes, ceignant sa propre image, par maints assauts répétés. À l'identité qui défaille, Éric Derkenne a répondu…