Une vie d’oiseau


RÉSUMÉ

Paul Ferrier est un journaliste mélancolique et solitaire. SA mise à l’écart du journal le fait errer dans la ville. Béatrice, belle aveugle avec qui il partage de nombreuses promenades ne tarde pas à tomber amoureuse de lui. Mais Paul est contraint de la repousser : il est épris de Mireille, la jeune maîtresse d’un peintre alcoolique, vieil artiste en quête de gloire et de renommée. Entre les deux hommes naît une sourde hostilité dont Mireille est l’enjeu. Une vie d’oiseau, c’est le livre de véritables personnages romanesques à la recherche d’eux-mêmes et de leur vérité. Captivant et poignant.



À PROPOS DE L'AUTEUR
Michel Lambert
Auteur de Une vie d’oiseau
Michel Lambert est né en 1947 à Aïcha, dans l'ex-Congo belge. La légende familiale veut que son père, ingénieur dans une mine d'or, ait appris sa naissance par tam-tam, répercutée de village en village depuis la maternité. Retour en Belgique en 1948. Installation à Anvers puis à Liège, où il fera ses études secondaires et universitaires (licence en administration des affaires) tout en pratiquant de nombreux sports, le cross-country en particulier. Il se marie en 1972, deux enfants naissent, et la famille émigre vers le Brabant wallon. Pendant plus de vingt ans, il exerce la profession de journaliste dans un hebdomadaire bruxellois. Ensuite il entre dans un cabinet ministériel à la Région wallonne. Parallèlement à ses activités professionnelles, il anime de nombreux ateliers d'écriture en centre culturel, en prison et surtout dans des centres de santé mentale. Enfin, il organise le prix Renaissance de la nouvelle, dont il est un des fondateurs. Il débute en littérature assez tardivement, en 1987, avec un recueil de nouvelles : "De très petites fêlures", prix de l'Union des Éditeurs de langue française. En 1988 paraît son premier roman, "Une vie d'oiseau", qui obtient le prix Rossel. Depuis, il alterne les parutions, publiant tantôt un recueil de nouvelles, tantôt un roman. Entre ses romans et ses nouvelles apparaissent de nombreux points communs : une écriture sobre, des personnages souvent en crise, incapables de communiquer, un désespoir mâtiné d'humour, le refus de tout jugement et de tout pathos, bref un univers qui privilégie la fragilité, l'endurance et le questionnement. Lauréat d’une bourse de la Fédération Wallonie-Bruxelles - Bourse de création 2020  

AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:xfirstword - "Une vie d’oiseau"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Sac à puces Vol 4. Docteur Pupuces

Si Margot s'en sort, la famille Duchêne lui devra une fière chandelle. Lorsque la petite perd connaissance, c'est lui qui réveille la maisonnée. Dans sa chambre d'hôpital, c'est lui qui se trouve à son chevet. Quand la médecine semble impuissante, c'est lui qui prend le relais. Lui, c'est Sac à Puces, bien sûr, son fidèle compagnon, chien de gouttière…

Choco, 1 : Baraka la Cata

Lola et Choco invitent le lecteur à faire la connaissance…

L'élève Ducobu Vol 20. 0 + 0 = Duco !

Ducobu a pris une importante décision : ne pas changer du tout. S'il est en apparence résolu à s'amender, il n'en oublie…