L'inconnu du parvis


La découverte d’un suicidé bouleverse la routine quotidienne d’Antoine Comino, garagiste. Apprenant qu’il a réparé la voiture de la victime, Antoine veut comprendre les raisons de cet acte. Il découvre des membres étranges d’un club de billard, un trafiquant de clandestins, une prostituée et, peut-être, un sens à sa vie.

À PROPOS DE L'AUTEUR
Giuseppe Santoliquido
Auteur de L'inconnu du parvis
Giuseppe Santoliquido est un écrivain belge. Spécialiste de politique et de culture italiennes, il collabore avec de nombreux médias belges et étrangers. L’été sans retour, son quatrième roman (2021), paru chez Gallimard, a été encensé par la critique francophone. Intervenant régulièrement en librairie et en bibliothèque, ils est le fondateur et l’animateur du Prix de l’Ecrit Citoyen dans les établissements scolaires de la Province de Liège.

NOS EXPERTS EN PARLENT...
Karoo

L’Inconnu du parvis de Giuseppe Santoliquido est paru chez Genèse Édition.

Au premier degré, le roman se résume aisément. Un garagiste, Antoine Comino, ancré dans une ville de province wallonne, un microcosme italo-belge, mène une vie tranquille, routinière. Petit boulot, rendez-vous avec son amie Silvia, soupers dans le restaurant de « Monsieur Fernando »… Quand, un jour, tout bascule. Mise en abyme de tout projet romanesque en mode classique ? Le long fleuve tranquille, le grain de sable qui grippe la mécanique et engendre le récit, la tentative de résolution… jusqu’au retour du long fleuve ?

Un jour donc, la police descend chez Comino, l’interroge et l’embarque. Que s’est-il passé ? Un inconnu s’est suicidé devant le parvis de…



FIRST:inconnu - "L'inconnu du parvis"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 16454 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Saison six

Voici une suite à Journal apocryphe : cinquième saison qui paraissait chez Maelström en 2018 dans le recueil…

Poissons volants

C’est le bout du bout du sud d’une Andalousie qui n’a que peu de rapports avec…

La peau de l’autre

Le premier chapitre est savoureux. Quelques pages, à peine, et le narrateur/héros, son microcosme…