Ultime passion


RÉSUMÉ

Pour l’artiste et l’écrivain : une rencontre de haut vol.

Pour le protagoniste du récit :
– Du point de vue aéronautique : un exploit inégalable.
– Question onirisme : la fabuleuse légèreté du rêve d’altitude.
– Quant à la mystique : l’infinité d’une fusion céleste.
– Et de façon plus prosaïque : l’art de s’envoyer en l’air.


À PROPOS DE L'AUTEUR
Paul Emond
Auteur de Ultime passion
Romancier, essayiste, Paul Emond (Bruxelles, 1944) est devenu, depuis sa première pièce, Les Pupilles du tigre, qui date de 1984, l’un de nos dramaturges les plus féconds et les plus fascinants. Mais ce docteur en philologie romane, qui fut longtemps attaché aux Archives et Musée de la Littérature et enseigna à la Cambre et à l’Iad, avait débuté dix ans avant avec un essai sur Jean Cayrol et peu après avec un premier roman, La Danse du fumiste, genre dans lequel il donna il y a peu son œuvre la plus accomplie, La Visite du plénipotentiaire culturel à la basilique des collines. Son esthétique, qui se vérifie aussi bien dans ses proses au dans ses pièces, est à la fois rigoureuse et joueuse, grave et ludique. Elle se perçoit particulièrement dans des comédies ironiques que l’on ne peut que situer dans l’orbite d’un Kundera, ce qui n’étonnera pas de la part de quelqu’un qui séjourna longtemps en Tchécoslovaquie, et dont l’épouse est Slovaque. D’ailleurs, ses Inaccessibles amours ne sont-elles pas un clin d’œil à l’auteur de Risibles amours ? De Caprices d’image à Grincements et autres bruits, de Malaga aux Îles flottantes, son œuvre avance, avec une rare cohérence, sur la voie d’une dramaturgie intelligente et inventive, où la comédie sert de révélateur des aberrations publiques et des malentendus privés. Détenteur des prix triennaux du roman et du théâtre, il a obtenu le prix Praga de l’Académie pour sa pièce Le Sourire du diable, une réflexion sur les ambiguïtés de la démocratie technocratique qui fut créée à l’Atelier Théâtral de Louvain. Il est aussi l’auteur de nombreuses adaptations, notamment d’un Tristan et Yseut dont  les Baladins du Miroir ont fait un très grand succès.


NOS EXPERTS EN PARLENT...
Le Carnet et les Instants

Paul EMOND (texte) et Léon WUIDAR (ill.), Ultime passion, La Pierre d’Alun, coll. « La petite pierre », 2023, 64 p., 15 €, ISBN : 978-2-87429-135-7Ultime passion est une nouvelle assez courte, récente vu les références à des techniques d’aujourd’hui. Elle étonne cependant, car Paul Emond condense et résume dans ce bref texte toute une part de sa production romanesque antérieure.Le récit commence par le discours d’un ministre de la Culture se félicitant que l’on puisse dorénavant reproduire et même améliorer les créations artistiques du passé, en l’occurrence des apothéoses du peintre Giambattista Tiepolo. Grâce à l’intelligence artificielle, il est maintenant possible de…


AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:rêve littérature texte réalité nouvelle art peinture - "Ultime passion"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 10367 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Battre les cartes

C’est un message de vie que nous adresse en quelques vers Carmelo Virone, à la première page…

Portrait nu

C’est une belle image de femme à découvert que nous propose Christine Aventin dans son roman…