Tu sais où tu vas


Et toi à la merci de cet instant
qui te laisse là
chargé de toi-même en quête
de quelques heures nouvelles
   tu approfondis le vide
visites ses vertiges
aucune surprise ne te menace
tu sais où tu vas
Und du – diesem Augenblick ausgeliefert
der dich da stehen lässt
beladen mit dir selbst auf der Suche
nach einigen neuen Stunden
   Du vertiefst die Leere
besichtigst ihre Schwindelgründe
Keine böse Überraschung droht dir
Du weißt wohin du gehst
Tu brodes des souvenirs
tu es là à multiplier récits inachevés
cortèges de regrets
fleurs épines et racines
et tu offres les mains
qui se creusent patientes
pour y recevoir la journée
chemins battus
de mille pieds de mille mots
sans autre issue que celle
de toujours recommencer
Du stickst deine Erinnerungen
du häufst unvollendete Erzählungen
Wandelzüge des Bedauerns
Blumen Dornen und Wurzeln
Und hältst deine Hände hin
die sich geduldig öffnen
den Tag aufzunehmen…

  lire la suite sur  REVUES.BE

À PROPOS DE L'AUTEUR
Robert Schaus
Auteur de Tu sais où tu vas
Né à Nieder-Emmels (St. Vith) en 1939 et décédé le 8 janvier 2015. A enseigné successivement les langues germaniques à Auvelais, Kinshasa, Eupen et Stavelot.Publications en français et en allemand dans des revues et anthologies.Nombreuses lectures (Berlin, Cologne, Bruxelles, Aachen, Liège, Trier, Luxemburg, Saarbrücken, Dornbirn, Leuven …). Traduction de poésie contemporaine.

À partir de 1990, a commencé son travail de plasticien.Recueils poétiques
  • Parmi les cris / 1972 / St. Germain des Prés / Paris.
  • La fin d’un homme heureux / 1980 / ARCAM / Paris.
  • Tu fouilleras le ventre du temps / 1984 / ARCAM / Paris.
  • Es schließt sich der Kreis / 1985 / GE-Verlag / Eupen.
  • L’écho des jours qui passent / 1988 / chez l’auteur.
  • Wir werden einander an den Narben erkennen / 1992 / édition Krautgarten / GE-Verlag / Eupen.
  • Das Gedächtnis der wilden Früchte / 1998 / édition Krautgarten / St. Vith.
  • Het geheugen van de wilden vruchten / Traduc. Nl. / 2001 / Zegwerk / Gent.
  • Toucher simple bleu / 2001 / Tétras Lyre.
  • Liliputaner der Liebe / 2004 / édition Krautgarten.
  • Das Floß / 2007 / édition Krautgarten / St. Vith.
  • "Tu est là"... / Les éditions de l'écrit au livre/ Nantes/ 2010. 
  •  


    NOS EXPERTS EN PARLENT...
    Le Carnet et les Instants

    Né à Emmels en 1939, le poète Robert Schaus nous a quittés durant l’hiver dernier. Homme riche de deux cultures (et même de trois puisqu’il fut longtemps professeur d’anglais), il a construit une œuvre double, publiant tantôt en allemand, tantôt en français. Comme l’écrit son ami Bruno Kartheuser dans un Memento qui illustre l’existence du poète parmi les siens (famille, amis, confrères) en des temps et des lieux tellement significatifs : « Dans le cadre des Cantons de l’Est, une vie de 1939 à 2015 comprend […] la guerre en 1940, le vécu de l’offensive des Ardennes et la fin de la guerre, les années de la reconstruction et de la transformation de la culture paysanne, le passage à l’autonomie culturelle dès 1970 et finalement les débuts cahotants…



    FIRST:xfirstword - "Tu sais où tu vas"
    stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 10141 ) )

    Ceci pourrait également vous intéresser...

    Variation Rimbaud

    Au Jaseur Boréal Dans l'affection et le bruit neufs disais-tu et tes mots n'ont cessé de m'accompagner entre…

    Édito. Le livre du futur

    L’édition 2019 de la Foire du livre de Bruxelles a mis à l’honneur le thème « Nos futurs ». Jouant avec la devise punk, cette thématique ramasse en une seule formule l’absence d’horizon…

    Éditorial : EXIT

    Voici le 68e numéro en 35 ans de notre revue littéraire.  Il présente des textes littéraires et journalistiques de quelque 40 auteures et auteurs de notre…