Tout peut commencer à trembler






NOS EXPERTS EN PARLENT...
Le Carnet et les Instants

Comme pour mieux se rendre disponible à l’écriture, Lucien Noullez ouvre ce dernier recueil par un poème d’ordonnancement. Afin que tout puisse commencer à trembler, le poète range, chaque objet à sa place, des plus triviaux, les torchons, les balais, les lavettes, à ceux dont il usera pour faire acte poétique, le crayon (celui des acrobates[1] sans doute), les livres et les pièges de l’orthographe.Tout est ordonné, l’aventure du poème peut commencer. Avec plus de vingt ouvrages publiés, Lucien Noullez poursuit ici cette quête du presque tout, mais, comme souvent, tout est dans le presque. Une petite musique que le poète décline et cherche à capter dans les moments les plus anodins du quotidien. La musique, la lecture, la…


AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:xfirstword - "Tout peut commencer à trembler"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 9176 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Le miel des peurs

Recueil de poèmes qui tentent de retirer une jouissance de la vie donnée par la mort, de la vie qui…