Tous les chemins mènent à Rome : une rencontre inattendue entre Hergé et Curvers


[p. 7 de la revue imprimée] Très rapidement, à la lecture de Tempo di Roma, j’ai songé aux aventures de Tintin. D’où vient ce rapprochement, assez surprenant j’en conviens, entre Curvers et Hergé ? Entre le créateur mondialement reconnu de la bande dessinée pour enfants et le discret écrivain liégeois ? Entre l’introspection ironique d’un Belge immigré à Rome et les pérégrinations à travers le monde d’un héros qui aura visité presque tous les pays, sauf, précisément, l’Italie ?

Entre les personnages complexes et tourmentés par la sexualité de Curvers et les héros d’Hergé qui observent pieusement les lois sur les publications destinées à la jeunesse ?

Je commencerai par rappeler que nos deux auteurs sont presque contemporains. Curvers est né à Liège en 1906 ; Georges Remi naît à Bruxelles l’année suivante. Ils disparaissent le second en 1983, le premier en 1992. Une part de leur éducation se fait dans le monde catholique institutionnel auquel…

  lire la suite sur  REVUES.BE


FIRST:aventure monde rapprochement héros haddock film animal personnage bijoux - "Tous les chemins mènent à Rome : une rencontre inattendue entre Hergé et Curvers"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => )

Ceci pourrait également vous intéresser...

La ronde des vents

Les deux héros, figures typiques de la mentalité, des problèmes familiaux et de l'environnement…

La plus petite ville du monde

Ce roman bref et syncopé nous brosse, dans un foisonnement d'images, le portrait…

Une aventure de Chlorophylle Vol 1. Embrouilles à Coquefredouille

Réveillé en pleine hibernation, Chlorophylle doit se rendre sans attendre à Coquefredouille…