Seuls les fantômes


RÉSUMÉ

Depuis que son ex l’a largué parce qu’il était faible et fragile, Melvile ressasse l’histoire d’amour qui vient de le terrasser. Sur les réseaux sociaux où il s’est réfugié, une rencontre virtuelle va réveiller ses disparues. Laetitia, la Galopante, Nina… Trois images manquantes, trois premières fois. Seuls les fantômes est un voyage dans le temps où tournoient les voix du passé. Les grandes vacances à Saint-Dalmas Valdeblore, les truites du Boréon, les émois et les malentendus…
Un premier roman à la poésie singulière, où un homme cherche sa place, où les fantômes parlent et consolent parfois.




COUPS DE CŒUR ET SÉLECTIONS


NOS EXPERTS EN PARLENT...
Le Carnet et les Instants

Melvile est un jeune trentenaire qui travaille dans une boîte de com à Bruxelles. Depuis que sa compagne l’a quitté sous prétexte qu’il est « une petite chose faible et fragile », il repasse en boucle les souvenirs de sa relation, obsédé par cette femme, même si elle l’a entraîné dans une relation toxique, où elle l’a poussé à changer pour être à la hauteur de ses attentes.Engoncé dans un état dépressif, le héros ne sort quasi plus de chez lui, il se rend bien compte que presque plus personne ne le supporte, très conscient qu’il frôle une frontière dangereuse.Mes amis, ma sœur, même mon père m’ont dit qu’ils ne me reconnaissaient plus. Ils ont cessé de prendre de mes nouvelles, à quoi bon ? J’ai peur de…


AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:fantômes - "Seuls les fantômes"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 9548 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Le feu des lucioles

Xavier HANOTTE , Le feu des lucioles , postface d’Eric Faye, Belfond, 2024, 102 p., 20 €…

Les fantômes sont des piétons comme les autres

À la recherche d’une forme qui lui redonnerait de l’inspiration, Griz trouvait la solution pour combiner les éléments. Le contextuel et le suivi. Le papier et le blog. Une histoire et des fragments. Des personnages et une ville. Un feuilleton, ça s’appelait. Un roman, c’était trop dix-neuvième. Une nouvelle, trop court et planifié. Pétri, étalé, composé, comme une pâte vite sortie du four qu’on découpe en parts inégales, avant d’y mettre les doigts, quatre fromages ou napolitaine. Ça nourrit et c’est un peu régressif. Il suffit ensuite d’avaler les épisodes. Que ça se digère vite, avec ou sans gluten. Un feuilleton. Voilà la pizza littéraire. […] Alors que les pizzas frisent souvent la perfection, il n’y a que la surgélation qui peut les desservir. Tel est le menu concocté par Aliette Griz, présenté en « pizza quatre saisons ». L’objet littéraire suit en effet une trame vivaldienne et débute en été lorsque Griz – à la fois auteure, narratrice et protagoniste de l’opus – part à la quête des personnages qu’elle avait quittés peu de temps auparavant. Hantée par leurs fantômes, elle décide de retrouver la trace de Monsieur Détecteur, du Flamand et de La Fille Très Belle, « [d]es individus aussi sympathiques que les créatures de chair et de sang qu’elle avait d’abord isolées sur un blog, entre quelques notes dispersées, avant de tout compiler façon puzzle, dans un ouvrage fraîchement publié ».C’est ainsi que, au fil des cycles thermiques, elle sillonne Bruxelles (qui se dépouille insensiblement des plaques de ses rues et des numéros de ses maisons), monte dans le tram et en descend, dore sa peau aux rayons des solariums quand elle ne se soigne pas à la propolis, endosse le rôle de Mappa Girl , subit les tensions (internes et externes) pré-électorales dans une salle d’attente médicale, assiste à des lancers de sapins sur les trottoirs encombrés, lit et retranscrit des tweets, des chroniques et autres productions virtuelles, vit des amour(ette)s… Au milieu de cette alternances d’agitations et d’hibernations, elle recroise, par un hasard pas si hasardeux que ça (n’oublions pas qu’elle est l’auteure !), la route de ses chers disparus qui, eux aussi, en parallèle, ont poursuivi leur vie… Ce récit léger, fictionnalisant une démarche scripturale induite et formatée par les nouveaux moyens de communication, est à recommander aux lecteurs férus des sphères virtuelles. Samia HAMMAMI ♦ Écoutez Aliette Griz lire un extrait de son ouvrage…

Cher instant je te vois

Caroline LAMARCHE , Cher instant je te vois , Verdier, 2024, 96 p.,…