Sarabandes



NOS EXPERTS EN PARLENT...
Le Carnet et les Instants

Depuis Prélude jusqu’à Silence, Sarabandes de Tristan Alleman sculpte 88 pages de petits objets littéraires qui sont autant de déridantes dérisions et de petits dérèglements. Vingt heures : l’heure du crime. Le fantôme est en avance. Chaque textes est un petit pavé astucieusement taillé et amusément jeté dans la marre du bon sens. Il éclabousse l’esprit de pensées nouvelles a priori sans connexions. Pourtant pertinentes : Que seraient châteaux et manoirs sans leur hantise ?Ceci est à réfléchir dans Le train, en regard du cou d’une girafe dont le moral en prend un, suite à son obscure condamnation à la pendaison. Ce qui nous déraille via Jadis à Les pleurs, détaillant…


AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:xfirstword - "Sarabandes"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 10367 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

La maison de Charmeloup

C'est une sorte de conte philosophique qui commence par l'évocation d'un vieillard,…

En mille et un murmures T2

Il se chuchote des histoiresQuand on écoute les feuillesLorsque le vent bousculeL'air de nos chansonsOn voit la lumière dans les yeuxEt les notes qui s'envolentIl se raconte des facétiesDu matin jusqu'au miroirPortés par les flotsLes sourires arrivent vers…