Sac à puces (tome 4) : Docteur Pupuces





À PROPOS DES AUTEURS
Carine De Brabanter (Carine de Brab)
Illustratrice de Sac à puces (tome 4) : Docteur Pupuces

Carine de Brabanter, alias De Brab, collabore depuis plusieurs années au journal Spirou où elle publie de nombreuses histoires, gags, illustrations et pages de jeux. Avec Zidrou et Falzar au scénario, elle raconte depuis 1992 les aventures de Margot et Oscar Pluche. Six albums paraissent chez Casterman. La série est reprise chez Dupuis sous le nouveau titre générique Sac à puces. Dans sa nouvelle série Choco, conçue avec Zidrou, elle donne libre cours à sa fantaisie et développe un monde animalier haut en couleurs. (Casterman.)

(Bibliographie actualisée novembre 2007.)

AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:xfirstword - "Sac à puces (tome 4) : Docteur Pupuces"
stdClass Object ( [audiences] => Array ( [0] => 9536 ) [domains] => Array ( [0] => 10764 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Macaroni !

François, 10 ans, est contraint de passer quelques jours chez son grand-père, un ancien mineur, immigré italien,…

Sac à puces (tome 2) : Chauds les marrons !

Le grand marronnier plusieurs fois centenaire qui se trouve au milieu de la cour d'école doit être abattu. Margot et Sac à puces décident alors d'organiser un mouvement pour la protection de l'arbre.A l’école du grand marronnier, certains parents s’inquiètent des méthodes de la maîtresse de Margot : il semblerait qu’on ne fasse que jouer et s’amuser. Mais que diraient-ils s’ils savaient que, en plus, Margot a emmené en classe Sac à Puces, un chien bien coquin qui s’amuse en permanence ? Sac à Puces, lui, profite de sa nouvelle vie d’élève de la classe et se cache la nuit dans le grand marronnier de la cour de récréation. Et, de sa cachette, il entend un jour le projet de détruire l’arbre. Il n’en est pas question ! Les élèves sont tous bien décidés à sauver l’arbre. Mais peut-on vraiment nier que l’arbre est dangereux ? Dans cette bande dessinée, rééditée chez L’Ecole des loisirs, le comique est omniprésent. Au sein de la famille nombreuse de Margot, les scènes de la vie quotidienne sont en effet pleines de détails amusants. Quant aux personnages, un brin caricaturaux, ils créent des gags à chaque bulle et le plaisir de se moquer grandit au fil des pages. Les rebondissements permanents garantissent un rythme dynamique tout au long de l’histoire, qui permet aussi de réfléchir à la destruction des arbres, à l’écologie et au recyclage. Cette histoire de Sac à Puces devrait ainsi grandement amuser tous…