Rouge encor du baiser de la reine






NOS EXPERTS EN PARLENT...
Le Carnet et les Instants

Étonnant, ce premier livre d’Anne Karen, qu’on n’ose appeler roman tant son atmosphère est poétique et son étrangeté féerique par endroits. Non seulement Rouge encor du baiser de la reine nous renvoie à Nerval, mais il nous transporte loin dans l’Histoire.« Ces vingt feuilles auraient été écrites il y a presque dix siècles, en 1054 » nous annonce l’adresse au lecteur. Cet avant-propos est signé par un certain René Nanak, historien et professeur honoraire  à l’Université de Paris et membre de l’Institut d’histoire et de civilisation de Byzance au Collège de France. Ce savant chercheur fictif aurait retrouvé et publié un manuscrit palimpseste restituant un texte traduit du grec en l’attribuant à un inconnu, Nicétas, eunuque nain. Ce…


AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:xfirstword - "Rouge encor du baiser de la reine"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 9548 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Excusez les fautes du copiste

Le narrateur, Lejeune, est sorti sans éclat d'une école de beaux-arts…

La croix des fiancés

Un lieu mythique des Ardennes belges est revisité dans ce roman.

Quand Cécile

C’était une plage d’Italie.C’étaient les rues désertes et l’appartement…