Quand Pasolini regarde la psychanalyse, la psychanalyse regarde les queers


S’EMBRASSER SUR LE RING?
La thèse qui sera la mienne reprend certains points d’un travail que je mène depuis quelques années maintenant. Mes recherches vont de la psychanalyse aux théories queer et retour. Je ne me situe pas dans une logique traditionnelle d’opposition ou de combat entre les deux champs disciplinaires. En effet, les queers se sont souvent positionnés contre la psychanalyse.
On peut reprendre leurs griefs à son encontre sous la forme d’un lourd quadripode, aussi pesant que boiteux. La psychanalyse serait homophobe, hétéronormative, incapable d’aller au-delà de la différence des sexes et elle serait restée prisonnière du complexe d’Œdipe. Mon pari est de prendre acte de ces critiques pour interroger la métapsychologie freudienne et renouveler l’éthique à l’œuvre dans la psychanalyse.
En prenant compte des lectures et des déconstructions queer, j’espère éviter de consolider le différend entre la psychanalyse et les théories…

  lire la suite sur  REVUES.BE


FIRST:pétrole psychanalyse rêve corps note oeuvre inconscient cit. vision roman cf. vie texte récit psychanalyste logique langage histoire écriture mort intercesseur début pouvoir impossibilité artiste théories queer sujet sexe psychologie poème ouvrage névrose livre langue impossible homme forme discours auteur appel - "Quand Pasolini regarde la psychanalyse, la psychanalyse regarde les queers"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Livre-toi (Mini DVD) - Jean-Luc DUVIVIER DE FORTEMPS

Mini DVD de l'émission "Livre-toi" consacrée à Jean-Luc DUVIVIER DE FORTEMPS et ses livres Ardenne merveilleuse , A la recherche du corps perdu de Saint Hubert .Émission réalisée et produite par TV Lux.DVD réalisé…

Le Voyage au bout de la nuit de Céline : roman de la subversion et subversion du roman

À propos du livre À travers les différents niveaux de sens que le texte romanesque du Voyage au bout de la nuit superpose, cet ouvrage serre de près le processus d'instauration du langage célinien, de la surface des mots à la totalité de la création. Transposant la rhétorique de l'argot en un formidable discours subversif, ce langage fonde l'identité symbolique de Bardamu, le héros-narrateur, mais aussi celle de Céline dans cette Nuit de l'écriture où, entre vécu et imaginaire, durée et Histoire, désir et néant, l'écrivain triomphe des discours sociaux de son temps par l'affirmation souveraine d'un style. Mythe romanesque du voyageur de la Nuit, hallucinant de vérité désespérée et de révolte ; mythe littéraire de l'écrivainargotier dont le propos embrasse dans sa revanche verbale toute la honte, toute la souffrance du Mal contemporain : deux niveaux de cette «écriture de la parole» qui entretiennent un subtil trompe-l'oeil entre le sens et la représentation. C'est dans ce travail que résident la modernité de Céline, son art réel d'écrivain comme sa compromission authentique de sujet face à la société et à l'Histoire. Cette étude est le fruit d'une technique magistrale et…

Train de vie

Nouvelle parue dans une brochure Compartiment auteurs offerte aux voyageurs par la SNCB à l'occasion…