Moreldieu : Roman




À PROPOS DE L'AUTEUR
Franz Hellens
Auteur de Moreldieu : Roman
Franz Hellens est le pseudonyme de Frédéric van Ermengen. Élevé à Gand, Hellens trouve dans cette ville sa première inspiration (En ville morte, 1905), traduite à la manière de ses aînés (Les Hors-le-vent, 1909). Si Les Clartés latentes (1912) amorcent une évolution vers un art plus attique, c'est cependant un long séjour méditerranéen qui ouvre pour lui une nouvelle ère, marquée par la féerie fantastique de Mélusine (1920), et par Le Disque vert, revue moderniste. L'œuvre, abondante et protéiforme, explore la zone indécise qui, dans les esprits et dans les choses, sépare la réalité et le fantastique (Réalités fantastiques, 1923); ce thème continuera à inspirer l' essayiste, à qui on doit, à côté d'une Poétique des éléments et des mythes (1966), une réflexion sur Le Fantastique réel (1967). Dialectique qui nous vaut des tentations réalistes (La Femme partagée, 1929) aussi bien que des ouvertures symbolistes (Mémoires d'Elseneur, 1954) ou les cruautés cérébrales de Moreldieu (1946). (source : Anthologie Espace Nord)

AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:xfirstword - "Moreldieu : Roman"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Double vie d'un papillon

Un roman sur la mort ? Absolument pas ! Plutôt optimiste. Et si la mort…

Barbedure

Ce qui devait arriver arriva : Barbedure devint la risée de ses compagnons d'abordage et la bête noire du capitaine…

Depuis ce jour

Depuis ce jour, j'ai été adoptée par les familles de Papa et Maman. Pourtant, je suis heureuse. Depuis que ses parents sont décédés, Colette, sept ans, habite chez Tante Jane et Oncle Jean, qui la considèrent comme leur quatrième fille. Le jeudi, elle rend visite à sa soeur, qui réside chez Tante Antoinette, et, la fin de semaine, les deux fillettes retrouvent leur frère chez leurs grands-parents. Malgré quelques vagues de nostalgie et les visites au cimetière, elle vit heureuse en rêvant aux enfants qu'elle-même aura un jour. Un album abordant avec infiniment de sérénité et de simplicité la question du deuil des parents et de l'adoption par la famille. Des croquis rehaussés de lavis aux teintes chaudes ajoutent à la douceur…