Mes papas, l’ogre et moi





PRIX
  •   Grand prix des Arts du spectacle de l'Académie de langue et de littérature française de Belgique, 2020


NOS EXPERTS EN PARLENT...
Le Carnet et les Instants

Clovis Patati et Florimond Tictac souhaitent adopter un enfant. Ils deviennent les parents d’une petite Pétronille que tout le monde finit par appeler Ninou. Ils aiment lui raconter les péripéties de son adoption : une véritable série en trois saisons. Ninou, à son tour, se plaît à commenter gentiment leurs conversations et à raconter leur rencontre dans un café.Ce n’était pas gagné d’avance. Entre les maladresses de l’un et le ton direct de l’autre, ils parviennent toutefois à trouver un terrain d’entente : la littérature. Une petite blague finira de rompre la glace et de les lier à tout jamais. Peu de temps après, ils emménagent ensemble et se créent un beau petit nid d’amour. On assiste à leurs petites discussions quotidiennes…


AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:xfirstword - "Mes papas, l’ogre et moi"
stdClass Object ( [audiences] => Array ( [0] => 16311 ) [domains] => Array ( [0] => 9212 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Gilgamesh

Dans l’antique Mésopotamie, Gilgamesh est un roi puissant, admiré et craint. Sa force le rend impitoyable : le contredire…

Le sable dans les yeux

Margot transporte, du haut de ses dix ans, des brouettes entières de mouchoirs…