Mes mille premiers mots en wallon méridional


RÉSUMÉ

Ces « mille mots » de la vie contemporaine constituent un échantillon qui retiendra sans doute l’attention des personnes pour lesquelles le patrimoine linguistique wallon est un élément identitaire majeur. Mais ce livre s’adresse tout autant aux enfants qui, espérons-le, seront attirés par l’aspect ludique de l’ouvrage et par la recherche du petit canard jaune qui se cache dans toutes les pages.Les mots servent à composer des phrases, comme les briques d’un mur à construire. Si l’on veut construire…

  lire la suite sur  Service du Livre Luxembourgeois

À PROPOS DE L'AUTEUR
Michel FRANCARD
Auteur de Mes mille premiers mots en wallon méridional
Michel Francard est né à Bastogne en 1952. Après avoir obtenu un doctorat en philosophie et lettres à l'Université catholique de Louvain (UCL) en 1979, il est engagé dans cette même université pour y enseigner la linguistique française et la sociolinguistique. Il y a fondé en 1989 le centre de recherche VALIBEL, consacré à l'étude du français en Belgique et dans la francophonie.Il a assuré divers engagements institutionnels au sein de l'UCL, dont la présidence du département d'études romanes (1997-2000), de l'Institut de linguistique (1996-1999) et celle de la première école doctorale en sciences humaines qu'il a créée en 1998 (1998-2001). Il a également assumé le mandat de prorecteur (vice-recteur) aux relations internationales, de 2004 à 2009.Michel Francard est membre actif de sociétés et réseaux internationaux de chercheurs en linguistique française, dont le réseau « Étude du français en francophonie » de l'Agence universitaire de la francophone (AUF), qu'il a coordonné de 2002 à 2005. Il est également membre de plusieurs comités scientifiques de revues internationales et est régulièrement invité dans des universités étrangères pour des formations ou des conférences. Depuis 2009, il est directeur de la collection Grevisse Langue Française aux éditions De Boeck.Ses recherches actuelles portent sur les variétés de français d'aujourd'hui et sur leurs rapports avec l'environnement linguistique, social et économique. Rendu attentif, par ses engagements internationaux, aux relations qu'entretiennent les communautés de locuteurs au sein d'un marché linguistique aujourd'hui mondialisé, Michel Francard associe la description linguistique des variétés étudiées à une réflexion sur les phénomènes de minorisation qu'entraîne l'hégémonie de l'anglais. On lui doit aussi des collaborations à la rédaction de dictionnaires du français, dont une révision fondamentale des entrées consacrées au français de Belgique à partir de l'édition 2008 du Petit Robert.Une partie significative de ses publications est consacrée aux parlers wallo-lorrains de la province de Luxembourg, dont il a produit une description linguistique détaillée, ainsi qu'à l'édition d'auteurs régionaux, en particulier Rodolphe Dedoyard (wallon de Tenneville). La création en 1982 du Musée de la Parole au Pays de Bastogne - devenu Musée de la Parole en Ardenne - a permis de valoriser ce patrimoine auprès d'un large public et d'oeuvrer à la promotion des langues régionales dans la province de Luxembourg.

AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:xfirstword - "Mes mille premiers mots en wallon méridional"
stdClass Object ( [audiences] => Array ( [0] => 16310 ) [domains] => Array ( [0] => 9720 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

ABC en relief

Ce n’est pas la première incursion de Pittau & Gervais dans le monde des alphabets. Ainsi leur ABC , publié au Seuil en 2001, où les deux créateurs imaginaient pour chaque lettre un objet lui ressemblant. Ou encore en 2005, au Seuil également, Apprends-moi les lettres où chaque lettre était présentée d’abord sur fond blanc et ensuite à travers un animal, une fleur, une plante. Mais le temps a passé. D’autres alphabets en pop-up, de plus en plus inventifs, ont vu le jour. Et avant tout l’ingénieux abc3d de Marion Bataille chez Albin Michel Jeunesse. Alors cet ABC en relief   ? L’éditeur nous promet un voyage « au bout du monde ». Et il est vrai qu’on y voyage dans l’espace et dans le temps. Après un A artichaut, le B nous emmène en bateau. Au C se redresse un caméléon. Au D correspond un dinosaure, avant le E des éléphants. Après les flammes du F, débarque le gorille du G. Pour le H, on est un rien surpris de découvrir une harpe, mais le I et son île nous ramène au voyage…Depuis Axinamu , Oxiseau et autres Dinorauses , publiés chez le même éditeur, on guette avidement toute nouveauté signée Pittau & Gervais. Or ici, on risque d’être un peu déçu par le « déjà vu » du choix des objets, des végétaux et des animaux. Cela dit, cet abécédaire au format carré, épais et solide (il résistera sans faiblir aux manipulations de ses rabats)…