Ma grande


RÉSUMÉ

Comme elle est grande, Elise ! Si gigantesque qu’elle tient à peine sur la page de couverture ! Si titanesque qu’elle peut dire bonjour aux nuages et même saluer les oiseaux en plein vol !
Avec sa taille démesurée, elle éprouve bien des difficultés à entrer en relation avec ses pairs. Elise tombe souvent de haut, elle qui voudrait qu’on la remarque pour autre chose que sa taille. Son quotidien lui semble malheureusement souvent étroit.
Même si le fait de trouver sa place reste pénible,…

  lire la suite sur  Littérature de jeunesse

À PROPOS DE L'AUTEUR
Sibylle Delacroix
Auteur et illustrateur de Ma grande

Née le 25 novembre 1974 à Ixelles

Arts graphiques, ERG, Bruxelles

Deux facettes d'une même envie de raconter en images : d'une part mon travail d'illustratrice, principalement réalisé à l'acrylique et porté par mon amour de la peinture et des ambiances romanesques, de l'autre mes propres histoires où le dessin (crayon, feutre, pinceaux, infographie,...) est au service du plaisir de croquer le quotidien des tout-petits et de l'espoir de créer de doux moments complices entre enfants et parents. Je collabore régulièrement avec Bayard presse. Lauréate d'une Bourse de la Fédération Wallonie-Bruxelles - Aide au projet, 2010

AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:xfirstword - "Ma grande"
stdClass Object ( [audiences] => Array ( [0] => 16281 ) [domains] => Array ( [0] => 16306 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

1, 2, 3 Marelle à doigts

-..À quoi ? – Mais à la marelle ! La marelle ! …craie dans une main, caillou…

Au firmament

Aiko s’est levé avec une furieuse envie de monter aux arbres. Lorsque son amie Nobou le rejoint, il est déjà dans les branches. Nobou est…

Le souffle de ma Mamie

Au fond de son armoire, une petite fille découvre un ballon tout plissé. Un restant de fête d’anniversaire, une trace d’un souvenir. C’est sa grand-mère, disparue depuis peu, qui l’avait gonflé. Alors, cette enfant imagine le chemin que pourrait emprunter le souffle de sa Mamie si elle le laissait s’échapper. Au fil des pages, c’est un voyage tout en délicatesse comme une plume qui s’envole qui emporte avec lui le lecteur et ses pensées. Cet album aborde avec poésie et pudeur les thèmes de la mort, du deuil et du retour à la vie. Il est judicieusement écrit à la première personne du singulier. Ce « je » permet aux plus jeunes lecteurs de s’identifier au personnage. Les teintes dominantes utilisées par Catherine Metzeyer passent des couleurs froides aux chaudes en fonction des émotions véhiculées dans l’histoire. Chaque double page permet également de voyager à travers les yeux de cette petite fille qui va peu à peu laisser reprendre le cours de sa…