L'oiseleur et autres poèmes



À PROPOS DES AUTEURS
Maurice Carême
Auteur de L'oiseleur et autres poèmes
Maurice Carême est né le 12 mai 1899, dans un milieu modeste, à Wavre. Il y passe son enfance et son adolescence et y poursuit sa scolarité. Dès 1914, âgé d’à peine 15 ans, il écrit des poèmes inspirés par une amie d’enfance, Bertha Detry. Élève brillant, il obtient une bourse et entame des études d’instituteur à l’École normale de Tirlemont. Il y découvre la poésie française du XXe siècle ainsi que les grands poètes de Flandre. Nommé instituteur en 1918 à Anderlecht, il quitte Wavre pour s’y installer. En 1919, il dirige une revue littéraire, Nos jeunes, qu’il rebaptisera La Revue indépendante l’année suivante. Par ce biais, il noue ses premiers contacts littéraires et artistiques. En 1924, il épouse une institutrice, Andrée Gobron, surnommée « Caprine ». En 1925, son premier recueil paraît, 63 illustrations pour un jeu de l’oie. Trois ans plus tard, c’est au tour de son premier roman de voir le jour, Le Martyre d’un supporter. En 1931, il fonde avec Géo Norge, Georges Linze et quelques autres, Le Journal des Poètes. À ses débuts, Maurice Carême est fasciné par les surréalistes. Toutefois, son recueil Reflets d’hélice, publié en 1932 et marqué par l’écriture automatique, met un terme à cette fascination. Traversant une crise existentielle qu’il tente de résoudre en se plongeant dans les souvenirs d’enfance, c’est naturellement qu’il se tourne vers la poésie pour enfant et la simplicité de ton qu’elle nécessite.


NOS EXPERTS EN PARLENT...
ricochet

Maurice Carême est sans doute, avec Jacques Prévert, un des poètes les plus populaires auprès des enfants. Guy Goffette, qui dirige la collection "Enfance en poésie", réunit ici quelques uns de ses poèmes, dans lesquels on retrouve ses thèmes de prédilection: la nature, les animaux, les contes. Les illustrations de Dominique Thibault sont en parfaite harmonie avec les vers du poète, tout…


AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:xfirstword - "L'oiseleur et autres poèmes"
stdClass Object ( [audiences] => Array ( [0] => 16281 ) [domains] => Array ( [0] => 9176 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Les 25 chats de Maurice Carême

Des dessins de Ungerer, des troiles de Foujita ou de Corneille…

L’atelier de poésie

Comme on entre en religion, on entre ici en poésie. Une question de passion. Pour échauffer l’imagination, il faut se mettre en condition et préparer son environnement. S’installer dans un coin adapté à la rêverie, au vagabondage, se détendre, avoir des textes à portée de main, et aussi de quoi noter, dessiner…Marier, manier les mots et modifier leur ordre selon l’envie du moment, tout seul ou à plusieurs : les conseils donnés au lecteur lui permettront d’entrer petit à petit dans le monde fantaisiste de la poésie. Le livre présente aussi un certain nombre de poèmes, qui pourront nourrir les jeunes esprits et les amener sur le sentier de la création. On y croise « Le hareng saur » de Charles Cros, « Dans la marmite ça ronronne » de René de Obaldia, « Noyau » de Joël Sadeler et quelques autres vers qui trotteront dans la tête des enfants, une fois l’atelier…