Les mystères du Drapeau Blanc


RÉSUMÉ

Avertissement

Le texte qui vous est offert dans ce petit volume est le résultat d’une collaboration assez libre entre Chavée, Dumont et Lorent, décidés en l’an 1936 à réaliser ainsi une oeuvre collective sans autre moyen que le déchaînement d’imaginations qui, à cette époque,  se laissaient volontiers guider par les obsessions les plus inattendues.
Comme il n’est pas nécessaire de conclure un récit à ce point biscornu,  les auteurs ont laissé aux lecteurs obstinés licence de le continuer.

André Lorent
Source : http://dailybul.be/archibul/items/show/476#?c=0&m=0&s=0&cv=0&xywh=-812%2C0%2C3085%2C1919

À PROPOS DE L'AUTEUR
Fernand Dumont
Auteur de Les mystères du Drapeau Blanc
Fernand Demoustier, qui utilisa le pseudonyme de Fernand Dumont, est un écrivain surréaliste belge né à Mons le 28 décembre 1906 et présumé mort en mars 1945 au camp de concentration de Bergen-Belsen. Fernand Dumont s'inscrit en 1924 dans des études de droit à l'Université libre de Bruxelles et obtient son diplôme en 1930. Il se marie alors avec Christine De Bruycker, avec qui il ne cessera de correspondre. En 1931 Fernand Dumont découvre le premier "Manifeste du Surréalisme" d'André Breton. Lui ayant écrit en juin 1933, il le rencontre à Paris en septembre, ainsi qu'Éluard. En 1934 Dumont rejoint d'emblée le groupe "Rupture", fondé par Achille Chavée, André Lorent et Marcel Parfondry, rencontre à Bruxelles E. L. T. Mesens et Paul Nougé, puis devient avoué à Mons. Il publie en 1935 "L'influence du soleil" dans l'unique numéro de la revue "Mauvais temps" de "Rupture". Il est la même année co-signataire du "Couteau dans la plaie" qui réunit pour la première fois le groupe surréaliste de Bruxelles, Magritte, Mesens, Nougé, Scutenaire, Souris, et celui du Hainaut ("Bulletin international du surréalisme", n° 3). Dumont commence en 1938 d'écrire "La dialectique du désir", dont il a l'idée depuis 1933 et qu'il achèvera en 1942, et divorce de Christine de Bruycker. En 1939, remarié avec Georgette Chamart ("Nébuleuse"), il est parmi les fondateurs du "groupe surréaliste en Hainaut" avec Chavée, Marcel Lefrancq, Armand Simon, Louis Van de Spiegele, et collabore en février 1940 au premier numéro de "L'Invention collective" de Magritte et Ubac.Arrêté le 15 avril 1942 au Tribunal de Mons en pleine plaidoirie, Fernand Dumont est emprisonné le 9 août à Louvain, rejoint en décembre par le surréaliste Louis Van de Spiegele. Le 7 avril 1943 ils sont transférés à la citadelle de Huy, le 22 octobre 1943 au camp de concentration de Vught, près de Bois-le-Duc (Hollande), le 5 septembre 1944 à celui de Sachsenhausen (Allemagne), puis de Neuengamme. On perd sa trace après son passage à Belsen.
Achille Chavée
Auteur de Les mystères du Drapeau Blanc
Présenter Achille Chavée sans trop mélanger la légende et la réalité suppose une familiarisation croissante avec l'oeuvre d'un personnage complexe. Déroutantes sont les questions qu'il pose, déroutante, son obstination à dénoncer avec quelle facilité l'univers de nos sentiments et de nos aspirations se dissout à mi-chemin entre la banalité la plus triviale et la fantaisie étonnante du hasard. Aux yeux de ses contemporains, Chavée fut probablement perçu comme un rebelle, une sorte d'agitateur anarchiste, bousculant les conventions, heurtant de plein fouet les préjugés. Un hôte assidu des cafés, sorte de fantôme inquiet de se retrouver seul avec lui-même, dans les rues nocturnes de sa ville industrielle. Un avocat semblant comme prédestiné à plaider des causes impossibles. Un mari entretenant avec sa compagne des rapports nourris de tendresse et de désinvolture. Un poète réservé aux cénacles d'avant-garde, avant qu'il trouve, depuis les dernières années de sa vie une audience qui va croissant d'année en année. Né à Charleroi, le 6 juin 1906 de parents âgés, il nourrit pour sa mère un attachement affectif dont il mettra longtemps à se libérer. Son père est fonctionnaire. La famille change de domicile, au gré de ses nominations. Pensionnaire au petit séminaire de Saint-Roch, à Ferrières, inscrit à l'Athénée de Nivelles, à l'institut Saint-Joseph à La Louvière, d'où il est renvoyé, puis à l'Athénée de Mons, Chavée s'y montre chahuteur et forte tête, passionné par les indiens du Far-West, injustement vaincus, selon lui. Il découvre la poésie chez Musset et Hugo. A Mons, il rencontre Fernand Dumont, qui le mettra en contact avec André Breton, en 1935, plus de dix ans après. Ensemble ils aiment Baudelaire, Rimbaud, Pétrus Borel et Nerval. Inscrit à l'ULB, il suit des cours de droit et s'engage dans la gauche socialiste et fédéraliste. Devenu avocat, il s'installe à La Louvière. En 1932, les grèves du bassin minier wallon provoquent en lui un choc durable. A la même époque, il rencontre Simone qui deviendra son épouse, et découvre le surréalisme. Avec trois amis, il fonde en 1934 le groupe Rupture. La montée des fascismes en Europe occidentale et la guerre civile espagnole provoque l'engagement de Chavée dans les brigades internationales qui luttent contre la progression inexorable des troupes de Franco. Malade, il revient à La Louvière, en 1937. Avec F. Dumont, il fonde le Groupe surréaliste en Hainaut. Durant la guerre, alors que son ami est arrêté en 1942 par la Gestapo et déporté en Allemagne où il mourra en 45, Chavée doit entrer dans la clandestinité. En 1947, des activités nouvelles inspirées par le surréalisme voient le jour. Le groupe Haute nuit «s'est donné pour mission d'encourager toutes les manifestations originales et tous les mouvements d'avant-garde dans l'art et la pensée, d'où qu'ils viennent.» Chavée collabore à plusieurs revues surréalistes, notamment Phantomas. A La Louvière, les éditions Daily-Bul publient plusieurs recueils. Chavée encourage un grand nombre de jeunes artistes, peintres, sculpteurs et photographes. Devenu malade, il est hospitalisé et meurt le 4 décembre 1969, à La Hestre.

AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:xfirstword - "Les mystères du Drapeau Blanc"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 9176 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Poèmes choisis

Portrait par Carl Norac Préface par Liliane Wouters À propos du livre Dès les premiers…