Les fééries d’Eshad


RÉSUMÉ

Et si tout ce qui vous entourait n’était que des illusions qui dissimulent une sombre réalité ?

Entre Hunger Games, Stranger Things et Grisha, découvrez la face cachée du tournoi des Féeries d’Eshad !

Depuis toujours, les Arcanes, adeptes de la magie, et les Esharis, férus de technologie, s’opposent. Le destin des premiers a été brutalement scellé après leur dernière défaite. En tant qu’Arcane asservie, Arazia travaille dans un cirque qui crée de somptueux spectacles pour les élites Esharis. Elle a tout oublié de son passé et de ses origines.

Avec ses fidèles amis Théo, Yanaël et Ernst, ils ont un plan afin de s’échapper. Malheureusement, leur projet échoue… Ils sont alors livrés à la grande famille Harringwood, où on leur annonce qu’ils vont devoir participer aux Fééries d’Eshad, un mystérieux tournoi avec, à la clef, leur liberté.

Mais le manoir des Harringwood est empli de faux-semblants. Derrière les ors, se cachent des secrets terrifiants..

 


À PROPOS DE L'AUTEUR
Cindy Van Wilder
Auteur de Les fééries d’Eshad
Née en Belgique, traductrice de profession, Cindy Van Wilder aime relever des défis et explorer de nouveaux horizons littéraires. Autrice touche-à-tout, ayant à coeur de mettre la diversité du monde qui l’entoure au coeur de ses ouvrages, elle refuse les étiquettes et se trouve autant à l’aise dans la féérie urbaine des Outrepasseurs (dont le premier tome a remporté le prix Imaginales Jeunesse), que dans le thriller d’anticipation (Memorex) ou encore le roman contemporain (La Lune est à Nous).  


NOS EXPERTS EN PARLENT...
Le Carnet et les Instants

Dans un monde bipolaire où les puissants Esharis vivent de l’exploitation des cristaux et asservissent le peuple des Arcanes, Arazia rencontre son destin. Riche de son Talent, celui de pouvoir générer les émotions par la magie, mais amnésique et sans famille, iel jure de se libérer du joug de l’empire eshari pour retrouver la mémoire et la liberté. Accrochée dans sa barbe, une pierre qui, jointe à ses trois autres éléments, confère la puissance à celui qui les détient. Encore faut-il faire preuve de sagesse lorsqu’on les manipule. Illusoire si l’on est Eshari. A fortiori si l’on est membre de la famille Harringwood, à la tête de l’Empire, prête à tout pour rassembler les quatre précieux éléments qui la rendront omnipotente.Arazia…


AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:xfirstword - "Les fééries d’Eshad"
stdClass Object ( [audiences] => Array ( [0] => 16283 ) [domains] => Array ( [0] => 9930 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Brussailes

Dans ce nouvel opus, Eléonore Devillepoix ancre son histoire dans le monde des…

Tom

Tom est sur le point de devenir père. Toutes les vies ne démarrent pas sur les chapeaux de roues. Certaines vies débutent même carrément mal. Et Tom est bien placé pour le savoir. Flash-back. Tom a sept ans. Il ne vit pas avec ses parents. Sa mère présente une accoutumance à l’alcool. Son père, il ne l’a jamais connu. Après avoir été placé un long moment en institution, il arrive dans une famille d’accueil. Catherine et Bertrand font leur possible pour recevoir cet enfant comme si c’était le leur. Leur fils, Achille, a plein de questions qui lui brûlent les lèvres. Pourquoi dit-on de Tom que c’est un enfant du juge ? Elle était comment sa chambre dans son foyer ? Pourquoi il se tait autant ? Et ses parents, que font-ils, où sont-ils ? La nouvelle cohabitation se passe tant bien que mal, entre les deux nouveaux frères qui doivent chacun faire des concessions pour faire une place à l’autre, et Catherine et Bertrand qui sont, de leur côté, confrontés à l’inconnu. Comment être certain que Tom se sente bien ? Catherine tente de rester positive, coûte que coûte. Elle doit également prendre en charge les visites chez la mère de Tom, visites qui provoquent bien souvent des périodes où le jeune garçon se renferme encore plus. Les jours passent avec leur ribambelle de douceurs et leur cortège de malheurs : un volcan écrasé, de la purée de topinambours, la tête contre le mur, des modes d’emploi inutiles, des colères, la fête des mères, des disputes, des témoins de Jéhovah, une visite inattendue, une fugue, un tram, le vertige… Tom trouvera-t-il sa place dans cette nouvelle famille ? Retournera-t-il auprès de sa mère ? À l’âge adulte, va-t-il reproduire le même schéma familial ? Aura-t-il le cran nécessaire pour assumer ses responsabilités de père ?À travers ce texte adressé au jeune public, Stéphanie Mangez, qui a déjà signé à ce jour une dizaine de pièces, met en avant une réalité présente partout dans le monde. De nombreux enfants, comme Tom, doivent grandir éloignés de leur famille, pour des raisons de sécurité ou de bien-être. Parfois pour un temps court, parfois toute leur enfance et adolescence. Le plus souvent, ces familles d’accueil font partie de la famille élargie de l’enfant. Puis, il y a des pères et des mères qui, tels que Catherine et Bertrand, n’ont aucun lien biologique avec l’enfant mais se proposent de l’accompagner le temps nécessaire sur son chemin pour grandir.Avec des mots tout simples et des situations courantes, Stéphanie Mangez nous plonge dans le quotidien de l’une de ces familles d’accueil. On vit au plus près les craintes, les troubles, mais aussi les joies des uns et des autres. Tom , publié aux Éditions Lansman, est joliment illustré par des dessins de Fabienne Loodts, témoins de la solitude, des angoisses et des espoirs des différents personnages. Émilie Gäbele "La vie, ça ne démarre pas toujours sur les chapeaux de roues d'une grosse cylindrée et il vaut mieux le savoir tout de suite." Tom, au moment de devenir père, ne peut oublier cette phrase : il est bien placé pour savoir combien la vie peut être difficile quand on n'a pas la chance de passer son enfance dans une famille unie. Après avoir été placé en institution dès sa naissance, il débarque dans une famille d'accueil. Achille, son nouveau frère, le bombarde de questions sur son passé. Les parents multiplient les tentatives touchantes et maladroites pour comprendre ce garçon taiseux et établir une communication... Tom, tiraillé entre ces différentes réalités, sera contraint d'affronter son passé pour pouvoir avancer.…

Le roman de Renart

Réécriture en vers.(réécrit en vers) Renart le goupil a plus d'un tour dans son sac. Que ce soit pour faire bonne chère ou tout simplement pour se jouer des humains ou du loup Ysengrin, il nous prouve que la ruse l'emporte toujours sur la force brutale. De la mésange au lion en passant par l'hermine et le corbeau, tous les animaux de ces extraordinaires récits médiévaux constituent un miroir du monde humain qui nous montre, en les grossissant, nos défauts. Un recueil de récits des XIIe et XIIIe…