Les chemins de Nulle Part


RÉSUMÉ

Impressionniste à la touche légère – À l’orée d’une ville, Un rayon de bitume Dans une flaque de lune – et romantique avec pudeur – Ces traces sur la rosée Du chemin, Tellement enlacées Qu’on ne s’étonnerait point Si c’étaient les nôtres -, le poète exprime aussi sa révolte contre la conscience anesthésiée, occultée par un langage trompeur – Les mots sont tous coupables ! Mais coupez dedans, que diable ! La conscience de la…

  lire la suite sur  Service du Livre Luxembourgeois

AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:xfirstword - "Les chemins de Nulle Part"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Charlemagne et les 4 Fils Aymon

Alard, Renaud, Guichard et Richardet, tous les quatre fils du duc Aymon, se sont révoltés contre Charlemagne. Pendant plusieurs années, une traque opérée par les guerriers du roi mène les fils Aymon de l'Ardenne à la Gascogne où sièges et embuscades, fuites et poursuites, se succèdent à un rythme palpitant. Finalement, las de ces combats, les quatre frères se réconcilient avec Charlemagne. Mais n'allez pas croire qu'ils ont tenu tête au roi uniquement grâce à leur vaillance. Leur cousin, Maugis l'enchanteur, Bayard, un cheval-fée capable d'accomplir des sauts prodigieux, et Flamberge, une épée magique, leur seront de précieux auxiliaires.Une des plus belles épopées de France, digne des meilleurs romans arthuriens, racontée par Jean-Luc Duvivier de Fortemps, écrivain de la forêt d'Ardenne, et magnifiquement illustrée par le photographe paysagiste Benjamin Stassen.…

Le dernier ami

Lorsqu'un vagabond s'arrête dans un petit village isolé, seul Sam, un étrange vieillard bourru, lui ouvre sa porte.…

Depuis ce jour

Depuis ce jour, j'ai été adoptée par les familles de Papa et Maman. Pourtant, je suis heureuse. Depuis que ses parents sont décédés, Colette, sept ans, habite chez Tante Jane et Oncle Jean, qui la considèrent comme leur quatrième fille. Le jeudi, elle rend visite à sa soeur, qui réside chez Tante Antoinette, et, la fin de semaine, les deux fillettes retrouvent leur frère chez leurs grands-parents. Malgré quelques vagues de nostalgie et les visites au cimetière, elle vit heureuse en rêvant aux enfants qu'elle-même aura un jour. Un album abordant avec infiniment de sérénité et de simplicité la question du deuil des parents et de l'adoption par la famille. Des croquis rehaussés de lavis aux teintes chaudes ajoutent à la douceur…