Les bottes de petit Jo


RÉSUMÉ
Dans cette histoire ils sont onze : les grands-parents, les parents et les sept enfants. Dans cette grande famille, le rituel est bien établi. La matin, les enfants partent à l’école, les parents vont pêcher et les grands-parents restent à la maison. Le soir, tout le monde se retrouve autour du repas et ensuite, les enfants enlèvent leurs bottes avant d’aller tous se coucher dans le grand lit. Mais ce soir, c’est différent, maman ne compte que 6 paires…
  lire la suite sur  Littérature de jeunesse

À PROPOS DE L'AUTEUR
Emilie Seron
Illustrateur de Les bottes de petit Jo

Née le 2 août 1978 à Liège

Graduat en illutrations, Saint-Luc, Bruxelles

Mon travail se nourrit d'objets qui prennent vie, d'images qui se transforment, d'histoires et d'expériences. Il est à mi-chemin entre l'enfance et l'âge adulte, mêlant douceur et gravité, candeur et cruauté. J'essaie de traduire dans mes images ma vision des êtres et des choses tout en laissant du champ à celui qui les regarde. Enfant, j'ai été marquée par les livre de Tomi Ungerer, Maurice Sendak, William Steig et Arnold Lobel mais aussi traumatisée par Crasse-Tignasse et les contes d'Ionesco publiés par Ruy-Vidal. Lauréate d’une Bourse de la Fédération Wallonie-Bruxelles - Aide au projet, 2006, 2008 et 2012 Lauréate d'une Bourse de la Fédération Wallonie-Bruxelles - Résidence, 2010 Lauréate d'une Bourse de la Fédération Wallonie-Bruxelles en Langues régionales endogènes, 2014

AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:xfirstword - "Les bottes de petit Jo"
stdClass Object ( [audiences] => Array ( [0] => 9536 ) [domains] => Array ( [0] => 9930 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Chez moi

C'est d'abord, avant d'être un livre, un petit cartable en tissu tout doux avec, à l'intérieur, quatre mini-livres cartonnés pour…

Sac à puces Vol 5. Le lundi au soleil

Des chiens qui peuvent faire du baby-sitting, rouler à vélo, utiliser une carte de crédit ou adoucir les dernières heures d'un vieux hamster, ça ne court pas les rues. Et pourtant, Sac à puces, bâtard pure race…