Le rêve brisé


RÉSUMÉ
Au moment où, au printemps de 1794, François-Joseph Urbain de Marvie, est ordonné prêtre, les troupes révolutionnaires de la jeune république française viennent de remporter une victoire décisive sur les Autrichiens, nos maîtres du moment. Quelques mis plus tard, au son de la Marseillais et du Ça ira, elles descendent la Pavêye de Bastogne.Accompagne ceux que l'on nomme les sans-culottes un long cortège de calamités…
  lire la suite sur  Service du Livre Luxembourgeois

À PROPOS DE L'AUTEUR
René GEORGES
Auteur de Le rêve brisé
René Georges est né à Honville (Fauvillers) en novembre 1938.Licencié-agrégé en philosophie et lettres, il a enseigné les langues classiques, le français et l'histoire jusqu'en 1996 au Séminaire de Bastogne, la maison de ses Humanités. Il s'est également frotté à la politique. Conseiller provincial du Luxembourg jusqu'en 1978, il a été bourgmestre de Fauvillers pendant douze années.D'un trait de plume et sans regret, il a clos sa carrière d'homme politique et d'enseignant. Préférant désormais la quiétude aux remous des campagnes et les bibliothèques aux auditoires scolaires, il a décidé un beau jour d'aller à la rencontre de "ses vieux".Ceux-ci lui ont inspiré un premier livre, Saga d'Ardenne (2000), dans lequel il nous propose une généalogie haute en couleur, qui trouve ses racines loin dans le temps.Le succès de cette publication l'a incité à composer un deuxième ouvrage, qui fait revivre la période française au pays de Bastogne, à travers Le rêve brisé d'un prêtre jureur confronté à la société ardennaise de l'époque. Une nouvelle fois, la magie de l'histoire vibre sous la plume de René Georges, conteur et érudit passionné.

AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:xfirstword - "Le rêve brisé"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 9149 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

La vie d’un bébé

Récit d'une grossesse vue de l'intérieur, racontée par le foetus…

Les Gueux de mer

Introduction de Raymond Trousson Préface de Henri Moke À propos du livre (texte de la Préface de Henri Moke) «Cet…

Les oreilles des éléphants

Je hais la littérature auto-centrée (…) Écrire,…