Le peuple sans nom ou La colère du fleuve



À PROPOS DE L'AUTEUR
Layla Nabulsi
Auteur de Le peuple sans nom ou La colère du fleuve
Layla Nabulsi est metteuse en scène, elle a suivi sa formation à l'INSAS. L'écriture la porte vers le théâtre, la radio dont J'ai un trou dans le coeur et le vent passe au travers, Les halos de Léon) mais aussi la littérature, elle a signé un roman Terrain vague, paru chez L'Harmattan et plusieurs pièces dont Wanoulélé, que s'est-il passé qui fait entendre le monologue d'une femme rwandaise durant les massacres, 1er Prix de la nouvelle RFI 94. Sa pièce Debout les morts a également été couronnée de plusieurs prix dont le Grand Prix RFI/ACCT 1995. Le peuple sans nom ou la colère du Fleuve a reçu le Prix des lycéens de Loire Atlantique. Elle anime aussi des ateliers d'écriture.

AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:xfirstword - "Le peuple sans nom ou La colère du fleuve"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 9212 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Notes prises d'une lucarne suivi de Petit théâtre aux chandelles

Préface de Robert Frickx À propos du livre Les Notes prises d'une lucarne sont le produit d'un exercice quotidien qu'Hellens s'est imposé durant l'année 1917. On retrouve, dans ces textes en prose, d'une admirable sobriété, le reflet de la mutation que, sous l'influence de la lumière du Midi et des peintres qu'il fréquente alors (Matisse, Archipenko, Modigliani, André Lhote), l'art du poète subit après 1915. Quant au Petit théâtre aux chandelles , composé vers la même époque, il dénote un art très sûr de la scène, qui se concrétise notamment dans un mélange subtil d'érotisme, de légèreté et de cruauté. Mariant le badinage au cynisme, le théâtre d'Hellens fait penser tantôt à Marivaux, tantôt à Musset, mais il s'écarte de ce modèles dans certaines pièces qui, tel Massacrons les innocents, annonce l'univers baroque de…

Rumeur

Lisa Morin, journaliste vedette de l’émission « 24h/1 vérité », se rend en prison pour interviewer Marcus…

Le Quatuor 18

Le 25 mars 2005, Mado est convoquée chez le notaire de sa mère, décédée depuis cinq ans. Il lui…