Le Nouvel An cannibale


RÉSUMÉ
Dans ce livre il y a des clefs. Le mythe du Frère lombard d’abord, ce faux jumeau qui est à la fois notre double et notre être inversé. Le Jour du dépassement, ensuite, ce Nouvel An cannibale qui arrête à une date précise du calendrier le jour où l’être humain et ses activités ont épuisé les ressources renouvelables de l’année en cours de la planète Terre. Puis il y a Jarry, Tintin, la Bible, des éléments de Cabale... et un singe qui rote quand on évoque Dieu et pète quand on parle d’amour... Ces clefs ouvrent une à une et en parallèle à la fois des portes. Sur quoi donnent ces portes ? Sur un labyrinthe. Celui qui pourrait être le dédale de toute existence. Dont la nôtre. Antoine et David. David et Antoine. Frères lombards, l’un dans la lumière, l’autre dans l’ombre. Oui. Mais lequel ? https://www.maelstromreevolution.org/catalogue/item/729-le-nouvel-an-cannibale

À PROPOS DE L'AUTEUR
Jean-Claude Bologne
Auteur de Le Nouvel An cannibale
En un peu plus de vingt ans,  Jean Claude Bologne (Liège, 1956) s’est imposé à la fois comme l’un de nos écrivains les plus prolifiques et les plus ambitieux. Œuvre déjà abondante que la sienne, où la création pure côtoie l’érudition la plus pointue sans oublier d’être divertissante. Il fit sur ce plan des débuts remarqués qui lui valurent d’emblée une invitation dans l’émission Apostrophes. Il venait y parler de l’ « Histoire de la pudeur » (couronnée par l’Académie Française) qui inaugurait de sa part une démarche d’archéologue des sentiments et des comportements dont la pertinence et le succès ne se sont pas démentis depuis. Autre départ retentissant : son premier roman « La Faute des Femmes » lui valut d’emblée le prix Rossel. Fort de ces deux brillantes entrées en matière, Jean Claude Bologne a poursuivi depuis son œuvre de plus en plus monumentale sur ces deux pistes qu’il emprunte tour à tour, et toujours avec un égal bonheur. Un quarantaine de titres (qui comporte aussi des ouvrages d’inspiration philosophique de haut niveau, « Le mysticisme athée » notamment) s’amoncellent depuis : une œuvre d’une rare qualité que ce Liégeois désormais devenu parisien  poursuit avec une régularité qui force l’admiration et lui vaut un public fidèle. Cette activité absorbante ne l’empêche pas d’être aussi un écrivain très soucieux de ses confrères. Il le montre au sein de la Société des Gens de Lettres, association littéraire éminente qui eut notamment Victor Hugo pour président et où il vient d’être élu à la même fonction.

AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:xfirstword - "Le Nouvel An cannibale"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 9548 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Le Renard à l'anneau d'or

Dans sa collection joliment nommée Regains , qui remet en lumière des textes…

Au Paradis, rien ne va plus !

Un chevreuil traverse la route et tout bascule.Iris, ni sainte, ni…

Pense aux pierres sous tes pas

Non, Antoine Wauters n’est pas un auteur ordinaire. D’abord,…