La vie de Mardochée de Löwenfels, écrite par lui-même



PRIX
  Prix de la première œuvre de la Communauté française 2003

À PROPOS DE L'AUTEUR
Diane Meur
Auteur de La vie de Mardochée de Löwenfels, écrite par lui-même
Diane Meur est une femme de lettres belge d'expression française. Pendant ses études secondaires au lycée français de Bruxelles, elle prend l’initiative d’apprendre l’allemand. Après trois années de classes préparatoires au lycée Henri IV de Paris, elle intègre l’École Normale Supérieure de la rue d’Ulm, en section lettres modernes. Hésitant entre germanistique, lettres modernes et histoire, très vite elle se lance dans la traduction. Elle a notamment traduit "Musique et société" de Hanns Eisler (Éditions de la Maison des Sciences de l’homme, 1998), les "Écrits sur Dante" d’Erich Auerbach (Macula, 1999), "Léthé. Art et critique de l’oubli" de Harald Weinrich (Fayard, 1999) et, aux éditions du Cerf en 2001, de Heinrich Heine, "Nuits florentines, précédé de Le Rabbin de Bacharach et de Extraits des mémoires de Monsieur" de Schnabeléwopski". Elle s'attèle ensuite à plusieurs travaux, à Heine d'abord, à un livre sur les techniques mnémoniques au Moyen Âge ensuite (Mary Carruthers, The Book of Memory, Macula) et enfin à Figura d’Erich Auerbach (sur l’interprétation “figurative” de la Bible par les chrétiens médiévaux et le rapport complexe qu’elle établit avec le judaïsme, Macula). En 2002, elle publie son premier roman, "La Vie de Mardochée de Löwenfels écrite par lui-même". En 2003, paraît "Raptus". Son roman, "Les Vivants et les Ombres", paru à la rentrée littéraire 2007, a été récompensé par le prix Victor-Rossel et le prix Victor-Rossel des jeunes 2007 et le prix du roman historique-Rendez-vous de l'histoire de Blois 2008. Parallèlement à son activité de romancière, elle poursuit son travail de traductrice, notamment de Paul Nizon (son journal ainsi que "La Fourrure de la truite", Actes Sud, 2006) et de Tariq Ali ("Un sultan à Palerme" et "Le Livre de Saladin", Sabine Wespieser éditeur, 2007). En 2012, elle obtient le prix du jury de l'Algue d'or (de Saint-Briac-sur-Mer) pour "Les Villes de la plaine" (2011).  

AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:xfirstword - "La vie de Mardochée de Löwenfels, écrite par lui-même"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 9149 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Amour, gloire et Belgique

Marc Pasteger nous conte neuf histoires qui ont connu pour théâtre la Belgique,…

Je suis toujours en vie. Correspondance et carnet d'un chasseur ardennais en 1939-1940

Nelly Laurent, fille d'un Chasseur ardennais, a découvert un «trésor» après la disparition de ses parents : deux cents lettres échangées au sein du couple pendant la mobilisation qui précéda la deuxième guerre mondiale et l'agenda annoté par son père durant la campagne des 18 jours, en mai 1940.Ces témoignages situent la vie quotidienne à l'époque, tant du côté civil que militaire mais aussi les craintes, les espoirs et les projets d'une famille.L'auteur revisite avec émotion l'Histoire à partir du présent, attentive aux échos intérieurs de ce récit dans sa vie d'aujourd'hui. Mais elle porte aussi un regard très documenté sur les jours de guerre, de Bastogne à la Flandre.Ce texte très finement écrit apporte une vision à la fois intimiste et un témoignage historique à portée collective sur le parcours d'un Chasseur…

De profundis

Le virus Ebola III a plongé l'Europe dans le chaos et Roxanne survit grâce au trafic…