La rue des Songes ou les rêves d’une métamorphose


RÉSUMÉ

Ce livre est le récit d’un rêve récurrent qui se transforme. Il détricote l’enfance de l’auteure qui ne se dérobe pas à ce tête-à-tête. A cinquante ans, de rêve en songe, elle se voit grandir, restaurer le passé, innover le présent. Le lecteur peut s’identifier en percevant la fraîcheur de cette réconciliation intérieure. Très beau texte original, suivi de Flocons d’enfance, son premier livre. Il a réjoui toutes…

  lire la suite sur  Service du Livre Luxembourgeois

À PROPOS DE L'AUTEUR
Nelly Laurent
Auteur de La rue des Songes ou les rêves d’une métamorphose
Nelly LAURENT entrera "en écriture" à 50 ans, réalisant ainsi un rêve secret. Pour elle, écrire est un loisir et un bonheur qui lui permettente de ressentir plus intensément le moment vécu, d'élargir son cœur en laissant monter les mots dans leur propre couleur. C'est une aventure relationnelle avec soi-même et avec le lecteur. Cathy Leyder, poète, la présente ainsi : "N.L. une femme qui fait des petites choses du quotidien la pureté d'une ligne de vie riche de valeurs essentielles : authenticité, générosité, sagesse, force, beauté, délicatesse. Comme le dit si bien une chanson de Julos Beaucarne, N.L. est aussi "une femme de la texture de la parole et du vent qui tisse les mots au bout d'elle-même". Son écriture fait circuler le souffle d'enracinement présent chez chacun de nous. Son premier livre Flocons d'enfance ouvrira très vite à d'autres horizons, d'autres livres tant il s'y trouve de l'universalité, de la liberté, du rêve, de l'humanité, de la poésie". Ainsi ce livre sur l'accompagnement des dernières années de vie de sa maman atteinte de la maladie d'Alzheimer. Jour après soir prend le lecteur par la main. Il pourra y puiser une force qu'il ignorait en lui, au contact de la tendresse, de l'humour, de la délicatesse de quelques scènes éclairées d'un contre-jour qui met en relief ce qui est essentiel. Autre livre important, Je suis toujours en vie. Correspondance et carnet d'un Chasseur ardennais en 1939-40 aux Editions Traces de vie, 2012. L'auteure a découvert un trésor : la correspondance de ses parents âgés de 27 et 32 ans, pendant la mobilisation. 200 lettres quotidiennes, mais aussi l'agenda du soldat, Chasseur ardennais qui décrit en direct la Campagne des 18 jours en mai 40. Témoignage historique bouleversant, travail de mémoire et de transmission familiale à portée collective. "Surprenant ouvrage qui aborde la guerre sous un aspect rarement développé". Œuvre originale parce qu'écrite au plus près de ce que vit l'auteur au 21e siècle, dans sa vie de femme qui découvre ses parents avant sa naissance et son père disparu trop tôt alors qu'elle avait 6 ans. Fin 2014 paraît La rue des Songes, ou les rêves d'une métamorphose, récit sur la transformation d'un rêve récurrent qui accompagne une métamorphose intérieure bien réelle. En seconde partie du livre, réédition de Flocons d'enfance, qui a réjoui toutes les générations. "Un véritable enchantement qui nous mène l'air de rien dans de si délicats voyages".

AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:xfirstword - "La rue des Songes ou les rêves d’une métamorphose"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 9149 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Le bureau des reptiles

1897. Léo Dover, jeune journaliste belge,…

Le rendez-vous de Compostelle

Qui peut se douter que, derrière leur cheminenemnt, chacun cache…

Confidences d'une chaussette

Une chaussette qui a vécu la vie de son Maître, cultivateur dans les années…