La lecture à haute voix en confinement



Éprouvé dans l’enfance, le plaisir d’écouter une lecture s’affirme désormais aussi comme une activité prisée des adultes, à la faveur du succès de performances ou de manifestations qui mettent à l’honneur la littérature dans sa dimension orale. À l’heure du confinement, alors que se rassembler pour écouter une lecture n’est plus envisageable, le web offre plusieurs solutions alternatives.

Crise sanitaire ou pas, Librel, la plateforme de vente de livres numériques des librairies indépendantes de la Fédération Wallonie-Bruxelles, comprend un rayon dédié au livre audio. Cet été, le blog du Carnet et les Instants vous présentait une sélection de six sites web où écouter gratuitement de la littérature belge.

Ailleurs, Daniel Simon propose sur Soundcloud une collection de lectures, réalisées notamment dans le cadre des Rencontres littéraires de Radio Air Libre.D’autres initiatives sont quant à elles nées du confinement, comme un geste de solidarité, ou un rapprochement, virtuel, avec celles et ceux que la distance sociale désormais de rigueur ne permet plus de rencontrer.

Tour d’horizon de la littérature belge lue à haute voix en confinement.



FIRST:xfirstword - "La lecture à haute voix en confinement"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => )

Ceci pourrait également vous intéresser...

La petite école sainte rouge

Tableaux, craies, mégots de craie, odeur de souliers sous les tables, méduses, fatigué, besoin…

Dés d’enfance et autres textes

Publié en 1997 sous le pseudonyme anagrammatique de Gilles Korta,…