La Compagnie des eaux


RÉSUMÉ

Pour Valère, avant toute chose, il y avait les œufs. Les œufs étaient là depuis toujours. Avant les poissons, avant les arbres, avant les pierres, avant l’eau et le feu, avant le big bang même, il y avait eu les œufs. Si Dieu existe – le seul être dont Valère admettait l’antériorité par rapport aux œufs -, le premier jour, il a créé l’œuf. Et le second, il s’est reposé car, pour l’essentiel, son œuvre était accomplie. Le reste coulerait de source. C’était la conviction profonde…

  lire la suite sur  Bela


À PROPOS DE L'AUTEUR
Jean-Luc Outers
Auteur de La Compagnie des eaux
L’auteur de L’Ordre du jour, titre de son premier roman, qui parut chez Gallimard en 1984, est une figure bien connue de nos lettres. C’est qu’il exerça, succédant à l’époque à Marc Quaghebeur, la fonction de conseiller littéraire au Ministère de la Communauté Française, et que, responsable à ce titre de la Promotion des Lettres, il s’y distingua par un grand dynamisme et un réel souci de la défense et illustration de notre littérature. Il s’activa à la mise en place du Collège des Traducteurs de Seneffe, perfectionna la formule du Carnet et les Instants, assura le secrétariat de la Commission des Lettres et déploya en général une grande énergie dans diverses activités liées à ses responsabilités. Il vient de faire valoir, à l’approche de la soixantaine, ses droits à la retraite et se consacre pleinement à son écriture, ce qu’il vient d’illustrer en publiant chez Actes Sud (où ont paru la plupart de ses livres) un nouveau roman, De jour comme de nuit, où il poursuit une chronique, discrètement autobiographique , des mœurs contemporaines, qu’il aborde en moraliste désenchanté, distillant un humour des plus fins dans l’observation de l’évolution des mentalités et des idéologies. Son œuvre est d’une grande unité de ton et de style, mise au service d’un regard acéré, témoignant d’une grande culture socio-politique, qui fait de lui l’un de nos romanciers les plus vigilants et les plus originaux à la fois.

AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:xfirstword - "La Compagnie des eaux"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 9548 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Le silence

Un texte posthume comme un ultime inventaire évoquant notamment la mort imminente et l'amour…

Histoire d’Alice, qui ne pensait jamais à rien (et de tous ses maris, plus un)

Paul rencontre pour la première fois sa tante Alice à l'enterrement de sa mère. Il découvre alors le parcours hors du commun de cette femme attachante qui, au fil des ses mariages, veuvages et rencontres, va découvrir les choses de la vie : l'amour, le sexe, les relations avec autrui, la perte et la…