Konvalescens : Stockholm 1906


RÉSUMÉ

Autour de trois lettres de Lise Waterstone, sa fiancée disparue, le récit des errances romantiques du pianiste Graham Schalken à Stockholm, en 1906.
Huit chapitres construisent une élégie retenue et amoureuse, portée par les dessins elliptiques de Christophe Poot et son trait laconique.
La quatrième de couverture décrit l’ambiance :
« Stockholm, 1906.
J’ai choisi de jouer une pièce transcendante de Liszt, Bénédiction de Dieu dans la solitude.
Mon interprétation fît grande impression. La salle était fort sombre et on avait placé, en équilibre sur le piano, une bougie. Pendant que je jouais, elle tomba dans le ventre de l’instrument. »
Graham Schalken.





NOS EXPERTS EN PARLENT...
Le Carnet et les Instants

Après, notamment, le superbe Hareng couvre-chef et autres chansons de marins, le dessinateur et auteur Christophe Poot nous revient avec le non moins superbe Konvalescens / Stockholm 1906. D’entrée de jeu, ce livre, comprenant des textes en suédois de Tove Wallsten et mêlant mots et dessins, se veut polyphonique, musical. La “partition” initiale fait office de table des matières, distribue le livre en différentes sections (“éther”, “imprésario”, “récital”,…) et tonalités (“bucolique”, “solitude”…) auxquelles répondront les dessins si caractéristiques de Christophe Poot.Date et lieu sont circonscrits dès le titre : Stockholm, 1906. Puis, ici, une église ; là, un sauna ; là encore, un…


AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:dessin - "Konvalescens : Stockholm 1906"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 9208 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Passer l'hiver

Promesse tapie sous la neige ou point…

La déesse requin

Au travers du prisme du merveilleux, du conte, Lison Ferné délivre dans La déesse requin , sa première…

C'est pour offrir ?

Dix ans de petits dessins, un recueil de ses meilleurs dessins parus dans la presse francophone (Télémoustique,…