Doze fèmes (Douze femmes)


RÉSUMÉ

Doze fèmes nous emmène à la découverte de douze destins de femmes. Douze femmes qui croquaient la vie à pleines dents et que l’épreuve a broyées. Douze esquisses dans un wallon qui nous a souvent habitués à des compositions moins graves, mais qui prend ici des accents de tragédie. Douze compositions qui saisissent le lecteur à la gorge, parce qu’elles lui rappellent confusément quelqu’un ou quelque chose. Douze femmes qui oscillent entre l’imaginaire et la réalité.Douze femmes, douze…


À PROPOS DE L'AUTEUR
Joël Thiry
Auteur de Doze fèmes (Douze femmes)
Les trois premières années sont vécues au Congo belge. En 1960, c'est la rentrée au pays dans la ferme familiale à Bérismenil avec les 5 frères et sœurs, auxquels vient s'ajouter une dernière petite sœur. Ecole primaire à Bérismenil auprès de l'excellent Jean Guillaume, puis secondaire à La Roche-en-Ardenne. Un régendat littéraire, et, dès 1976, enseignant, essentiellement en sections professionnelles, à La Roche puis à Marche-en-Famenne. Avec une interruption en 1989 pour un contrat de 5 ans : animation et coaching de groupes de jeunes dans un cadre de restauration de bâtiments. D'autres engagements dans le milieu associatif, notamment auprès des Magasins du Monde/Oxfam et des Jeunes Magasins du Monde/Oxfam. Invité en 1999 par Michel Francard à rejoindre le Musée de la Parole au Pays de Bastogne, pour en devenir l'administrateur délégué en 2004 en même temps que l'asbl est rebaptisée : Musée de la Parole en Ardenne..

AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:xfirstword - "Doze fèmes (Douze femmes)"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 9139 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Moudes a rvinde (Meurtre à gogo)

Florenville, Bizory, Mabompré, Grimbiémont, Marche-en-Famenne, Hébronval, Durbuy. Qui aurait pu croire que ces petits villages aux noms riants et chantants pouvaient abriter des histoires criminelles aussi impitoyables? Qui imaginerait les connexions entre elles et le crime et le terrorisme international? Inspiré par de dramatiques actualités, par de sordides faits divers, Lucyin Mahin noue et dénoue les destins. Le paisible auteur wallon se défoule : ça coupe, ça découpe, ça tue, ça trucide, ça flingue, ça explose, ça pulvérise. Et puis, faisant parler ses personnages, il décortique, il essaie de comprendre. On l'avait déjà vu intriguer, conduire le suspense dans son ouvrage précédent, l'excellent Vera. Ici, il s'en donne à coeur joie dans les…

Li Rantoele - LR 86 - 3e trim - 2018 - Esté tocant, frumint pezant !

Sommaire • Dire et rdire li mot « walon » par Lucyin Mahin • Côde ISO 369-2 « wa »…

Douda d'Êwe d'Oûthe

Avril 1830. Toute la Belgique frémit du vent de la révolte qui va renvoyer chez lui l'occupant hollandais. Toute ? Non, car à Oppagne, la vie continue, simplement, entre rudes et braves fermiers.Les Dalrossette sont, eux, plus toûrsiveûs. Ils vont s'employer à dérober aux gentils Lometotoute un trésor dont ces derniers sont dépositaires sans le savoir. Le butin qui est distrait le matin sera de retour le soir même ; Colas et Germaine Lometotoute n'en sauront jamais rien. Il en a fait du chemin pourtant, ce trésor, tout au long de la journée, convoyé par Joseph Dalrossette : d'Oppagne, route de Biron, puis Barvaux, de là jusqu'à Bomal en bètchète, puis Izier. Destination : Grand-Bru, qu'il n'atteindra jamais. Parce que Douda, héros tranquille, malin, courageux, honnête, bon - un héros, quoi ! - va déjouer les projets du malintentionné Joseph.Pour connaître les tours et les détours de ce voyage, vous devrez ouvrir " Douda d' êwe d' Oûthe ". Dans une écriture très proche des pièces de théâtre qu'il a conçues, René Brialmont nous offre un conte, un petit bijou, au propre comme au figuré : 60 pages d'aventures campagnardes, qui sentent la terre, l'air frais,…