De l’écho canadien à la lanterne québécoise. Comment la chanson est devenue la figure de proue de l’identité québecoise


RÉSUMÉ

Le titre de cet ouvrage évoque la dialectique entre la dimension spatiale et temporelle de la diffusion de la chanson. La récupération d’un répertoire et la préservation d’oeuvres reçues d’époque en époque constituent des éléments servant à la construction du patrimoine des pratiques vocales qui traverse l’histoire de la chanson canadienne. Au moment où les pratiques vocales du Québec ne font qu’imiter celles d’ailleurs, on peut dire qu’elles ne sont que l’écho des pratiques françaises…

  lire la suite sur  Service du Livre Luxembourgeois

À PROPOS DE L'AUTEUR
Jean-Nicolas DE SURMONT
Auteur de De l’écho canadien à la lanterne québécoise. Comment la chanson est devenue la figure de proue de l’identité québecoise
Jean-Nicolas De Surmont, néo-belge né au Québec, est le descendant de familles d'illustres Québécois (tels Rodolphe Forget, Phillipe-Augsute Choquette et Victor Châteauvert) et fils de militaire.Docteur de l'Université Paris X-Nanterre, il a complété sa formation à l'Université Laval à Québec, à l'Université Pompeu Fabra en Espagne et à l'Université Lille III à Villeneve-D'Ascq.Il a été tour à tour animateur de radio, journaliste, enseignant à l'Université de Metz et de Nancy, chercheur contractuel et interprète au Tribunal d'Epinal.

AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:xfirstword - "De l’écho canadien à la lanterne québécoise. Comment la chanson est devenue la figure de proue de l’identité québecoise"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 9631 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

L'Ardenne d'autres fois, d'autres jours...

L'Ardenne d'autres fois, d'autres jours... présente l'évolution démographique. En 75 ans, 1080 villageois s'en sont allés. Où ? Pourquoi ? Il analyse…

Le patrimoine de Bouillon

Godefroid de Bouillon, Vauban, Charles-Godefroid de La Tour d'Auvergne, Pierre…