De l’autre côté des flammes



NOS EXPERTS EN PARLENT...
Le Carnet et les Instants

Insérer la fiction dans l’Histoire constitue un des moyens d’explorer un destin individuel dans un lieu et un temps que le romancier évoque avec la liberté de l’imaginaire. Dans le cas de ce premier roman de la blogueuse littéraire Sophie Marie Dumont, l’événement qui constitue le pivot du récit est un des drames qui a endeuillé la Belgique au siècle dernier, et a marqué les esprits et les mémoires aussi durablement que, dix ans plus tôt, la catastrophe minière du bois du Cazier : l’incendie des grands magasins L’Innovation le lundi 22 mai 1967.Le fil narratif du roman est celui que parcourt Laurence Bodart, la narratrice, une journaliste belge. Elle a la cinquantaine, son couple bat de l’aile, elle est sans enfant. Autant de circonstances…


AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:incendie évocation père innovation circonstance - "De l’autre côté des flammes"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => )

Ceci pourrait également vous intéresser...

L'adoption : Qinaya

Une orpheline péruvienne de 4 ans, Qinaya, est adoptée par une famille française.…

Macaroni !

François, 10 ans, est contraint de passer quelques jours chez son grand-père, un ancien mineur, immigré italien,…