Charles Maurras poète



À PROPOS DE L'AUTEUR
Paul Dresse
Auteur de Charles Maurras poète
  • Préludes, Liège, Aux Ed des Cahiers Mosans  1924.
  • Auguste Donnay,  Bruxelles-Paris,  Librairie nationale d'art et d'histoire, 1931.
  • Vingt et un poèmes, Liège, Aux Ed des Cahiers Mosans, 1932.
  • Marcel Thiry, évolution d'un poète, Liège,  Ed du Balancier, 1934.
  • Alfons Walde, peintre du Tyrol, Gand, L'Art de vivre,1937.
  • Une poétesse moderne : Claude Chardon, Verviers-Bruxelles-Paris, Iris, 1937.
  • Le crépuscule autrichien, 1933-1938, Ed. Pax, 1938.
  • Ternaires, Paris, Ed. du Trident, 1938.
  • Le Ruanda aujourd'hui, Bruxelles, Ch. Dessart, 1940.
  • Verlaine, ce loup du nord, Bruxelles, La Maison du poète, 1941.
  • Goethe et Hugo, suivi de Mélanges goethéens, Bruxelles, Ed. Libris, 1942.
  • Leopold II au travail, Bruxelles, Ed. du Sablon, 1945.
  • Le complexe belge, Bruxelles, Ch. Dessart, 1945.
  • Socles dans Bruxelles, Ed. du Musée du Livre, 1947.
  • Autour du "Crimen amoris" de Paul Verlaine, Bruxelles, Les Ed. de l'Ecran du Monde, 1947.
  • Charles Maurras, poète, Bruxelles-Paris, Les Ed. de l' Ecran du Monde, 1948.
  • Chants de la quarantaine, poèmes, Bruxelles, Bruylant,1948. (Le rond-point ; 15).
  • Léon Daudet vivant, Paris, R. Laffont, 1948.
  • Léopold II devant la mer, Dison-Verviers, A l'enseigne du plomb qui fond, 1949.
  • Chant royal, poèmes, Bruxelles, Van Doorslaer,1950.
  • Vogelsang, drame en quatre actes, Bruxelles, l'Ecran du Monde,1951.
  • Le colloque des fleuves, Bruxelles, Variété, 1954. Le Rond-point.
  • L' Ange blessé, Paris, Ed. Contrepoints,  1954.
  • Chronique de la tradition perdue, roman, Paris, Ed. du scorpion, 1956.
  • Le Respect de l'argent, roman, Paris, Ed. du Scorpion,1957.
  • Les Maléfices du vieux rideau, roman, Paris, Ed. du Scorpion, 1959.
  • Goethe et Hugo ou un drame sur l'Olympe, Paris-Bruxelles, Dutilleul, 1959.
  • Seravalle, poèmes, Bruxelles, Ed. des ARtistes, 1961.
  • Chant de route des Ardennes-Eifel, tiré à part de la Grive, 1964.
  • Le Connétable d'Altamurar, Pierre de Méyère, 1962.
  • Le temps de Caïn, Bruxelles, Pierre de Méyère, 1965.
  • Plaisir au vers ( technique et rêve), Paris, Ed. Points et Contrepoints, 1965.
  • Paul Dresse, anthologie, Bruxelles, Anthologie de l'audiothèque, 1966.
  • Belgique mon tourment, Bruxelles, Ed. des Artistes, 1966.
  • Le complexe belge, Pierre de Méyère, Bruxelles, 1968.
  • Caystre, Paris, Ed. Points et Contrepoints, 1968.
  • Mort d'une maison de famille, tiré à part de La Vie Wallonne, 1971.
  • Episodes, Vieux-Virton, La Dryade, 1972.
  • Glanes familières, Liège, La Vie Wallonne, 1972.
  • Les vents et la paille, Paris, Ed. Points et Contrepoints,1973.
  • Le vent des lyriques et la folie, Bruxelles, Revue générale belge, 1973.
  • La pluie dans la poésie française, Vieux-Virton, La Dryade, 1974.
  • Une figure originale : Le docteur (Théo) Hénusse, Bruxelles, Revue générale belge, 1974.
  • Sébastien de Portugal ou le Capitaine de Dieu, Théatre, Bruxelles, Pierre Méyère, 1975.
  • Mixage, Paris, Ed. de la Revue Moderne, 1976.
  • Marcel Thiry (1897-1977),entre Verlaine et Apollinaire, La Vie Wallonne,1977.
  • Connaissance d' adrien de Meeüs, Bruxelles, Ed. Louis Musin, 1979.
  • Le Dulcimer, Ed. de la Revue Moderne, 1979.
  • Le Seigneur de Lébioles, essai sur mon père, Bruxelles, La Renaissance du Livre, 1981.
  • Espoir octante, précédé d'un poème wallon d'Emile Sullon, Bruxelles-Arlon, Ed. de l' Académie Luxembourgeoise, 1982.
  • Solfèges d'un cyclope, La renaissance du livre, 1984.

  • Participation à des numéros spéciaux de revues, recueils de mélanges et anthologies

    Collaboration à des périodiques

    Source à consulter : Hommage à Paul Dresse, par Les Amis de Paul Dresse, Bruxelles, 1982.

    AVIS D'UTILISATEURS

    FIRST:xfirstword - "Charles Maurras poète"
    stdClass Object ( [audiences] => [domains] => )

    Ceci pourrait également vous intéresser...

    Transparences et vitrail

    Deux recueils de poèmes en vers classiques et libres.

    Sac à puces Vol 4. Docteur Pupuces

    Si Margot s'en sort, la famille Duchêne lui devra une fière chandelle. Lorsque la petite perd connaissance, c'est lui qui réveille la maisonnée. Dans sa chambre d'hôpital, c'est lui qui se trouve à son chevet. Quand la médecine semble impuissante, c'est lui qui prend le relais. Lui, c'est Sac à Puces, bien sûr, son fidèle compagnon, chien de gouttière…

    L'Ardenne de Maringer

    Omer Marchal ne se lassait jamais de raconter l'Ardenne. La rencontre de sa plume avec le pinceau…