BOKÈTS TCHWAZIS


RÉSUMÉ
La Haute-Lesse est un territoire attachant, tant par ses maisons en pierres de schiste, entourées de prairies, que par ses bois et ses vallées. Ses villages, non encore modifiés à l'extrême par la modernité, gardent toujours des traces de la vie ancestrale. Nombre de ses habitants y sont attachés et veulent en garder la mémoire grâce à des Cercles d'Histoire et de traditions locaux. Ils regroupent des historiens amateurs attentifs à la petite…
  lire la suite sur  Service du Livre Luxembourgeois

À PROPOS DE L'AUTEUR
Ernest Benoît
Auteur de BOKÈTS TCHWAZIS
Ernest Benoît est né le 2 février 1932 à la Gare d'Anloy (Libin), où son père Alvis avait bâti une nouvelle scierie. Fils et petit-fils de scieurs, c'est tout naturellement qu'en 1947, Ernest commença sa vie active en travaillant à la scierie paternelle qu'il reprit un peu plus tard. Notre auteur oeuvra alors quotidiennement pour son métier, avant de céder le flambeau à son fils, la quatrième génération de Benoît scieurs de bois.A l'âge de la retraite, il put ainsi se consacrer à sa passion pour l'histoire locale, aux anciennes traditions et aux anciens métiers. Il rejoignit ainsi le Cercle d'Histoire et de Traditions de Libin, ainsi que la Soce du rcôzeûs d' walon. Pour les revues de ces deux cercles, il écrivit alors de nombreux articles sur les thèmes qui lui tenaient à cœur. Il devint donc un passeur de mémoire, en couchant sur papier toute la matière d'une tradition orale qu'il tenait de ses grands-parents paternels et maternels.Au sortir de sa plume, l'écriture en wallon s'imposa à lui comme langue originelle, pour décrire cette vie ancestrale de nos campagnes, avec ses drames et ses bons moments. Attentif également à l'évolution et au modernisme, il écrivit également des textes plus engagés, dénonçant les injustices, ou reflétant ses sentiments

AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:xfirstword - "BOKÈTS TCHWAZIS"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 9139 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Moudes a rvinde

Florenville, Bizory, Mabompré, Grimbiémont, Marche-en-Famenne, Hébronval, Durbuy. Qui aurait pu croire que ces petits villages aux noms riants et chantants pouvaient abriter des histoires criminelles aussi impitoyables? Qui imaginerait les connexions entre elles et le crime et le terrorisme international? Inspiré par de dramatiques actualités, par de sordides faits divers, Lucyin Mahin noue et dénoue les destins. Le paisible auteur wallon se défoule : ça coupe, ça découpe, ça tue, ça trucide, ça flingue, ça explose, ça pulvérise. Et puis, faisant parler ses personnages, il décortique, il essaie de comprendre. On l'avait déjà vu intriguer, conduire le suspense dans son ouvrage précédent, l'excellent…

Vera

Zande Marinov tineut s' tiesse dins ses rmwins : les rascrawes avént tcheyou sor lu ene après l' ôte. Come dit li spot: i n' esteut…

Li Rantoele - 79 - ahan 2016 - Li Rantoele - ahan 2016

Sommaire • Ratacaedje. Bounès fiesses, todi ! par Lucien Mahin ,  Christian Thirion • Di davance et d’ ouy. Côps d’…