Autres séjours


RÉSUMÉ

Cette suite à Revermont évoque les abords de la mer du Nord et le paysage marin au fil du temps.

  lire la suite sur  Maison de la poésie

PRIX
  Prix Marcel Thiry, 2011

À PROPOS DE L'AUTEUR
Jean-Claude Pirotte
Auteur de Autres séjours
Jean-Claude Pirotte est né le 20 octobre 1939 à Namur. Il devient avocat en 1964, à défaut d'autre chose. En 1975, ennuis judiciaires. En 1984, retour au droit, par le plus ignoble des paradoxes, et à Namur, par goût de la fatalité. Ce qui a compté, c'est l'adolescence, les séjours hollandais, les grandes tournées dans les provinces, de Groeninge à Florence ou Malaga, la Bourgogne, les Ardennes, le pinard, les bistrots, l'anonymat des petites villes perdues, les amitiés, aussi. Interrogé sur les événements de sa vie, Pirotte répond qu'il a vécu quelquefois, est mort souvent, et ne se reconnaît guère aujourd'hui dans les existences successives qui encombrent sa mémoire douteuse. Sans doute, il y eut le gamin vagabond qui parcourait la hollande à bicyclette, l'espèce de gigolo démonomane qui fréquentait les zincs de Strasbourg - Saint-Denis, l'adolescent attardé roulant sa bosse dans des provinces perdues de France et d'Espagne, mais après tout, dit-il, ces voyages médiocres ne révèlent qu'une pratique incertaine, celle d'un mauvais art de la fugue, marqué du plus médiocre romanesque. Si j'ai vécu, ajoute-t-il, ce ne peut être que dans les livres, et plus encore dans ceux des autres que dans les miens. À chaque voyage, il faut se reconstruire, tout est à refaire. Une vie, ce n'est pas la somme de vies improbables.Jean-Claude Pirotte s'est éteint à Namur le 24 mai 2014.

AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:xfirstword - "Autres séjours"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 9955 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

La conjecture : Mémoires apocryphes

Le 16 décembre 1944, une violente attaque allemande fait…

La légende des petits matins

Depuis Journal moche, l'auteur parfait, de livre…

Le festin des morts

Poème illustré racontant un festin morbide.Une recette de cuisine en forme de conte noir, un banquet de complices, la solitude de leur proie : telle est la trame de ce poème qui allie l’ingénuité à la gravité. Qui sont ces morts ? La victime ? Les convives ? Et que mange-t-on, exactement ? Caroline Lamarche révèle et masque un crime qui, pour être particulier, n’en est pas moins universel. Une inquiétante et douce étrangeté qui a inspiré à Aurélie William Levaux une somptueuse réponse graphique. Caroline Lamarche, Aurélie William Levaux, deux rêveuses éveillées pour un secret bien gardé : celui de l’alchimie d’une création qui adosse à la maîtrise…