Au nom du père


RÉSUMÉ

adaptation par Yves Vasseur de Conversation en


À PROPOS DE L'AUTEUR
Jean Louvet
Auteur de Au nom du père

Né à Moustier-sur-Sambre en 1934, Jean Louvet devient professeur de français. Homme de gauche convaincu, il fonde après 1960 le Théâtre prolétarien de la Louvière. Son activité militante en fait un homme de théâtre et un homme d’écriture (L’homme qui avait le soleil dans sa poche, À bientôt M. Lang, Le train du bon Dieu, L’Aménagement, Simenon, Un homme de compagnie...).


AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:xfirstword - "Au nom du père"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 9212 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Bruxelles, printemps noir suivi de Scandaleuses suivi de 1953

Conçues à des moments et dans des contextes bien différents, les trois pièces ici rassemblées témoignent du parcours théâtral de Jean-Marie Piemme, de son évolution et de la diversité de son travail. Créée par Philippe Sireuil au Théâtre des Martyrs, Bruxelles, printemps noir prend pour thème les attentats de Bruxelles du 22 mars 2016. Jean-Marie Piemme avait conçu une fiction sur le thème des attentats avant que n’aient lieu ceux de Bruxelles et il a réécrit son texte en tenant compte de cette nouvelle réalité traumatique et des multiples réactions qu’elle a engendrées. Scandaleuses (1994), sa cinquième pièce, gravite autour du personnage d’Anna, actrice passionnée d’elle-même autant que de son art, qui vit au rythme de ses caprices, mais aussi de son profond désir d’absolu. Jean-Marie Piemme entraîne ici le spectateur dans une méditation sur la théâtralité inhérente à toute existence humaine. Dans 1953, écrite quatre ans plus tard, la réflexion sur le théâtre passe à l’arrière-plan, au profit d’une interrogation sur l’histoire de l’après-guerre en Belgique et sur la complexité des « chemins…

J’ai faim

Dans une ville – qui pourrait être n’importe quelle ville – une jeune femme –…

La salle des profs

De quoi peuvent bien parler des enseignants dans une salle de profs ? De tout et de rien,…