Dick Tomasovic

BIBLIOGRAPHIE


NOS EXPERTS EN PARLENT
Le Carnet et les Instants

En interrogeant le mythe Batman, la plasticité du super-héros de DC Comics, Dick Tomasovic nous plonge non seulement dans les tréfonds de l’inconscient individuel du célèbre justicier masqué mais aussi dans les méandres de l’inconscient collectif de sociétés gangrenées par le crime. Fondateur et directeur avec Tanguy Habrand de la très belle collection « La fabrique des héros » qui a vu le jour il y a peu aux Impressions nouvelles, professeur d’Études cinématographiques et de Théories et pratiques des arts du spectacle à l’Université de Liège, Dick Tomasovic dissèque la singularité de ce personnage créé en 1939 par Bob Kane et Bill Finger. Dépourvu de pouvoirs surnaturels et du folklore propre aux héros de légende, ex-enfant traumatisé par le meurtre…


Le Carnet et les Instants

Déjà, le nom ! « Dark Vador » en français, une traduction qui n’est pas trop bancale : George Lucas, le créateur du personnage, a confessé avoir construit le nom « Darth Vader » en écho à l’idée d’un « père sombre » (« Dark Father » en anglais).Ensuite, l’apparence : (…) surhumaine, ténébreuse et menaçante, sa voix basse exprimant perpétuellement une colère qui gronde, le bruit lourd et métallique de sa respiration artificielle (…). Dark Vador ! Y a-t-il quelqu’un dans l’avion du Carnet et des Lettres belges pour ignorer le troisième « plus grand méchant de l’Histoire du cinéma » (selon l’American Film Institute), l’icône absolue de la franchise Star…