Zizanie dans le métronome


RÉSUMÉ

Pascal Weber est un homme libre qui adore la contrainte. Étonnant paradoxe qui s’explique par le fait que nous ayons en face de nous un homme qui a fait le choix de la liberté. Quand il pose la question : « Ramper vers le découvert bancaire ou faire le choix de la liberté ? » on devine aisément la réponse. La contrainte, c’est dans la littérature qu’il se l’impose. Adepte de l’Oulipo, lorsque le jardinier se transforme en écrivain, il se soumet à des règles, comme celle de n’écrire (par exemple) que des aphorismes de onze lettres !


À PROPOS DE L'AUTEUR
Pascal Weber
Auteur de Zizanie dans le métronome
Né le 27/01/1964 à Verviers, ex-Capitale mondiale de la laine - ça tombe bien, Weber signifie Tisserand (feu mon papa travaillait dans le textile ; tout se tient) -, je fus Stembertois jusqu’à l’âge de 42 ans. Les Leûps di Stimbiet (Les Loups de Stembert) est le surnom donné aux habitants de ce village, Louve est le prénom de notre enfant, à Cris, mon épouse, et à moi-même ; pur hasard, dites-vous ?   Très tôt, Vian et Queneau, puis Perec, Ionesco et tant d’autres, me donnèrent une  irrépressible envie d’écrire, qui perdure encore. Je fus jadis sportif, musicien, employé au Forem, puis dans une grande surface durant trente ans.

AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:xfirstword - "Zizanie dans le métronome"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 9226 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Mes inscriptions : 1945-1963

À l’instar de Paul Nougé et Marcel Mariën, Louis Scutenaire…

Le virelangue

Que Julos Beaucarne affectionne le virelangue - dont on ne sait peut-être pas que c'est mots ou phrases…

La Rechute d’Icare

Bien qu’oscillant entre philosophie et poésie, l’aphoriste n’a rien du sage…