Une visite à la Marépire


RÉSUMÉ
Ce texte rend compte des pénibles conditions de travail des carriers, dans les mines de schiste des années 1950.
  lire la suite sur  Bela

À PROPOS DE L'AUTEUR
Eddy DEVOLDER
Auteur de Une visite à la Marépire
Eddy Devolder est né à Bruxelles en 1952. Son activité se partage entre l'écriture, le journalisme et l'enseignement de la littérature à l'Académie des Beaux-Arts de Tournai, ainsi qu'à La Cambre. Depuis 14 ans, il participe à l'Académie internationale d'été comme conseiller artistique de la section 'arts plastiques'.Il réalise également des peintures-dessins, travaux autour de l'écriture. Il signe différents récits : L'homme qui regardait le ciel (Jacques Antoine), Ce rien de souffle qui n'appartient qu'aux dieux seuls (Labor), La petite maison au bord de l'eau (Daily-Bul), Les incroyables péripéties d'Estebanico el Mauro (Dumerchez), La Russe (Esperluète), ainsi qu'une pièce de théâtre, Le temps opéra (Dumerchez).Il collabore également aux collections "Conversation avec" des Editions Tandem et "Courts termes" des Editions Vertige Graphic ; il a créé une collection de petites histoires de la grande histoire "Hh istoires", aux Editions Esperluète.

AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:xfirstword - "Une visite à la Marépire"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Comme de se dire d'un amour qu'il sera le dernier

Trois histoires d'amour d'aujourd'hui qui se lient tragiquement à la mort. Qu'advient-il de l'élan des amants au rythme des jours et des années ? A travers trois récits où l'amour se lie tragiquement à la mort, trois histoires où se rejoignent douloureusement le sordide et le sublime, Stéphane Lambert décrit des passions d'aujourd'hui avec une justesse de ton et une apparente froideur afin de les saisir dans leur poignante…

Dés d’enfance et autres textes

Publié en 1997 sous le pseudonyme anagrammatique de Gilles Korta,…

Le dernier ami

Lorsqu'un vagabond s'arrête dans un petit village isolé, seul Sam, un étrange vieillard bourru, lui ouvre sa porte.…