Nues


RÉSUMÉ

« J’ai commencé à peindre une série de femmes il y a une dizaine d’années. Nues, en pied et grandeur nature. De face. J’y ai pensé de temps à autre, pendant un an à peu près, sans donner suite. Il fallait que l’idée se développe, prenne assez de place pour se clarifier dans mon esprit, et se resserre ensuite pour pouvoir se matérialiser sur une toile. »

Jacques Richard


DOCUMENT(S) ASSOCIÉ(S)

À PROPOS DE L'AUTEUR
Jacques Richard
Auteur de Nues
Né à Bruxelles, Jacques Richard a passé son enfance en Algérie. Après des études de musique au Conservatoire de Bruxelles, il est devenu peintre et enseigne la peinture et le dessin. Il est marié à l’écrivaine Pascale Toussaint. Il a publié divers poèmes (dont deux cycles mis en musique), deux recueils de nouvelles et quatre romans. Petit Traître, finaliste du Prix Rossel 2012 a obtenu le Prix Franz de Wever de l’Académie royale de langue et de littérature françaises de Belgique.


NOS EXPERTS EN PARLENT...
Le Carnet et les Instants

Jacques RICHARD, Nues, ONLIT, coll. « ONLIT Mini », 2020, 80 p., 8 €, ISBN : 9782875601261« Nues, en pied et grandeur nature. De face », les yeux plongés dans ceux de l’artiste. Toiles de mêmes dimensions, supports de qualité identique, toujours de la peinture à l’huile. Pas de décor. Et un « travail d’un réalisme précis, mince et sans effets ». Voilà comment Jacques Richard a peint plusieurs femmes entrant dans la jeunesse ou la quittant, trop maigres ou trop charnues, rétives ou généreuses, inconnues ou familières, maniérées ou naturelles. De son regard parfois gêné et intransigeant, Richard les a dévisagées, contemplées sans désir, observées (face à face ou sur papier glacé) avec « l’urgence…


AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:xfirstword - "Nues"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 10367 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

D’or et de grenat

Nathalie STALMANS , D’or et de grenat , Samsa, 2022, 226 p., 20 € , ISBN :…

WWW

Lien après lien, elle se tisse. Gigantesque, de ses fils invisibles, elle nous retient comme d’insignifiants insectes. Une fois pris, impossible de…