Ne m’oublie pas


RÉSUMÉ

La grand-mère de Clémence souffre de la maladie d’Alzheimer. Face à son désespoir, elle prend la décision de l’enlever de la maison de retraite et de prendre la route en quête de l’hypothétique maison d’enfance de sa mamie.

Une fuite, une quête, un égarement, l’occasion de se retrouver ? À moins que ce ne soit plutôt des adieux…


PRIX
  Prix de la première œuvre en bande dessinée de la Fédération Wallonie-Bruxelles, 2022  Prix Rossel du roman de bande dessinée, 2021  Prix France Culture BD des étudiants, 2021

À PROPOS DE L'AUTEUR
Alix Garin
Auteur de Ne m’oublie pas
Alix Garin est née en 1997 en Belgique. Sa vocation pour la bande-dessinée se révèle très jeune, et c'est sans hésitation qu'après son bac elle entame des études de BD à l'école supérieure de Arts Saint-Luc à Liège. Son premier roman graphique, “Ne m’oublie pas”, sort en 2021 aux éditions le Lombard. En parallèle de la bande-dessinée, Alix est également illustratrice pour l’agence de communication Cartoonbase. Elle vit et travaille à Bruxelles.


NOS EXPERTS EN PARLENT...
Le Carnet et les Instants

« Je ne peux pas rester ici, Papa et Maman doivent être morts d’inquiétude, ils m’attendent ! » Tels sont les mots de la grand-mère de Clémence, ramenée à la maison de retraite après sa troisième fugue. En vérité, personne ne l’attend dans la maison de son enfance, ses parents sont morts. Mamycha l’a oublié, l’oublie régulièrement. Tout comme son âge, ses statuts de mère et de grand-mère, les prénoms et visages de sa fille et de sa petite-fille. Par moment, elle réalise. « J’ai la mémoire qui flanche, j’me souviens plus très bien », entonne-t-elle pour dédramatiser.Clémence, elle, se souvient de tous les moments précieux partagés avec son aïeule. Pas question de se résigner à la regarder dépérir…


AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:xfirstword - "Ne m’oublie pas"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 9208 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...