Les Carnets d’un médecin de village (1944) par Louis Delattre


C’est un conteur-romancier qui a l’âme du poète, l’intelligence du penseur
et le tempérament du fin moraliste.
Georges Doutrepont Certains livres n’ont pas la chance de passer à la postérité. Relégués en notes de bas de page, absents de la plupart des anthologies, méconnus, presque oubliés, plusieurs titres méritent pourtant de figurer en meilleure place dans l’index des œuvres citées. Une chronique pour redécouvrir certains de ces ouvrages perdus de vue… *
Médecin , essayiste, romancier, revuiste et homme de radio né à Fontaine-l’Evêque en 1870, Louis Delattre est avant tout un humaniste. Les personnages qu’il a campés sont à son image : lucides, sensibles, mus par un hédonisme modéré parfois teinté de fatalisme, mais toujours vivants et curieux. Curieux surtout des passions humaines que notre homme observe méticuleusement, en scientifique mais aussi en peintre réaliste usant d’un trait fin et précis pour rendre « ce petit ballet…

  lire la suite sur  REVUES.BE


FIRST:xfirstword - "Les Carnets d’un médecin de village (1944) par Louis Delattre"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 10141 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Camera-etc, atelier d'animation

Cinergie poursuit sa tournée des ateliers de la Fédération…

Éditorial : EXIT

Voici le 68e numéro en 35 ans de notre revue littéraire.  Il présente des textes littéraires et journalistiques de quelque 40 auteures et auteurs de notre…