La fille inconnue, par Luc et Jean-Pierre Dardenne


Les vertus contagieuses
Épuré, dense, tendu vers son dénouement, La fille inconnue est le portrait d’une femme déterminée et courageuse, un thriller éthique qui met en partage un héroïsme modeste.
Lorsque les bassesses les plus ignobles sont dans les détails, que les drames les plus terribles se nichent dans les concours de circonstances ou les responsabilités rejetées, alors le courage tient peut-être à une certaine détermination.

Le dernier long-métrage des frères Dardenne déplace encore un peu l’enjeu de leur cinéma pour l’ouvrir vers un horizon que leurs précédents films laissaient deviner. Jenny avance, elle aussi. À la manière de tous les personnages féminins des films des frères Dardenne. Rien ne l’arrête ou ne la ralentit. Elle tremble un peu, fait quelques pauses, revient en arrière parfois. Mais elle avance, déterminée, au volant de sa voiture, à pied, en course et en allers et retours. Ce qui la met en mouvement, c’est une image, celle…

  lire la suite sur  REVUES.BE


FIRST:visage vie face corps - "La fille inconnue, par Luc et Jean-Pierre Dardenne"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 10141 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Club (traduit de l'anglais par A. van Crugten)

Il est enveloppé dans un énorme manteau vert rugueux,…

Liliane Wouters, la voix la plus vraie

Grand poète , traductrice fervente, anthologiste…

Notes autour de "M" de Yolande Zauberman

Au cinéma, le silence parle, et c'est le visage.…