La déroute française de 1940 : la faute aux Belges?


RÉSUMÉ

Qui s’intéresse à l’humiliante défaite française du printemps 1940 face à la wehrmacht en cherche généralement les causes du côté des qualités allemandes ou des faiblesses françaises. C’est oublier un troisième acteur de cette tragédie : non les Britanniques ou les Néerlandais, mais bien les Belges.Ce livre entend démontrer que la victoire allemande n’était pas possible sans le double choix des Belges. Choix de quitter…

  lire la suite sur  Service du Livre Luxembourgeois

À PROPOS DE L'AUTEUR
Jean-Claude DELHEZ
Auteur de La déroute française de 1940 : la faute aux Belges?
Né le 8 janvier 1967 à Arlon.Licencié de l'Université Libre de Bruxelles en 1991 : licence en journaliste et communication; licence européenne en littérature, cinéma et télévision.Collaborateur ponctuel à diverses revues d'histoire : Navires et histoire, Bulletin des Sociétés d'histoire et d'archéologie de la Meuse, Bulletin et annales de l'Institut archéologique du Luxembourg, Cahiers Brunehaut, Familjefuerscher, Gletton, Histoire de guerre, Journées d'études meusiennes, Pays Haut, Revue historique ardennaise, Terre de Neufchâteau, Vae Victis, 14-18, Annales de l'Est, Le Pays Sedanais, Champs de bataille, Tranchées, GBM, Science et Vie.

AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:xfirstword - "La déroute française de 1940 : la faute aux Belges?"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 9247 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Des belges au service du tsar!

Le premier conflit mondial voit l'apparition de l'automobile sur le champ…

Du sang, des ruines et des larmes

Chenogne est un paisible village agricole. Situé à six kilomètres…